Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 25 Septembre 2017

Climat : Trump pourrait revenir dans l'accord de Paris "dans les prochains mois" (Macron)

Le président français Emmanuel Macron s'est montré optimiste quant à un possible retour de Donald Trump sur sa décision de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le changement climatique, dans une interview accordée au Journal du Dimanche, à l'issue de la visite officielle de son homologue américain à Paris.
"Donald Trump m'a écouté. Il a compris le sens de ma démarche, notamment le lien qui existe entre réchauffement climatique et terrorisme. Il m'a dit qu'il allait essayer de trouver une solution dans les prochains mois", a-t-il indiqué à l'issue de la visite officielle de son homologue américain à Paris.
A son sens, M. Trump a perçu dans son propre pays "la mobilisation des villes, des Etats, du monde des affaires et de son propre entourage pour que les Etats-Unis restent engagés dans la lutte contre le réchauffement".
"On a parlé dans le détail de ce qui pourrait lui permettre de revenir dans l'Accord de Paris (...) C'est important de maintenir le dialogue pour que les Etats-Unis puissent à terme réintégrer le champ de l'action contre le réchauffement climatique et jouer le jeu du multilatéralisme", a ajouté Emmanuel Macron.
Pour sa part, le président américain a laissé planer le doute sur un éventuel revirement de position. "Quelque chose pourrait arriver en ce qui concerne l'Accord de Paris. Voyons ce qui se passe (...) Si quelque chose aboutit, c'est merveilleux. Si ce n'est pas le cas, ça sera tout aussi bien", a-t-il affirmé lors de la conférence de presse commune des deux dirigeants à l'Elysée.
L'Accord de Paris sur le climat a été signé par 195 pays et l'Union européenne en décembre 2015 à l'issue de la COP21. A ce jour, 147 pays représentant près de 85% des émissions de gaz à effet de serre l'ont ratifié. Barack Obama l'avait ratifié en octobre 2016 et son successeur, Donald Trump, a annoncé le retrait des Etats-Unis début juin dernier.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Bentalha, thérapie de groupe au CPP pour dire l’innommable

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "Le gouvernement Ouyahia n’a aucune intention de faire des réformes" - Abdesselam Ali-Rachedi

 L’ancien député Abdesselam Ali-Rachedi estime que l’impasse était prévisible depuis 2012.  Selon lui, le pouvoir cherche « plus à camoufler le déficit qu’à le juguler ».

Algérie- Au moins 600 000 postes d’emploi inoccupés dans l'agriculture (ministre)

Quelque 600 000 postes d’emploi se rapportant à l’agriculture sont encore inoccupés sur le territoire national faute de postulants, a affirmé dimanche à Sidi Lakhdar (Aïn Defla), le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, appelant les jeunes à opter pour ce créneau d’activité porteur.

Tunisie : Le projet de loi de finances 2018 annonce des jours encore plus durs aux tunisiens

 L'augmentation des taux d'imposition et notamment des différents taux de la TVA, du droit de consommation et la création d’une Contribution Sociale Généralisée, semblent être les grandes orientations prévues dans le projet de loi de Finances 2018, commentées par l'expert comptable, Walid Ben Salah.