Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 25 Septembre 2017

Yémen: Nouveaux raids de la coalition ménée par l'Arabie saoudite sur l'aéroport de Sanaa

La coalition arabe menée par l'Arabie saoudite a mené lundi de nouveaux bombardements aériens sur l'aéroport de Sanaa, capitale du Yémen, a-t-on appris auprès de responsables et de témoins.
L'agence Saba, contrôlée par les rebelles houthis et les forces de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, a fait état de six raids sur la base aérienne d'Al-Daïlami, attenante à l'aéroport civil, au nord de Sanaa, ainsi que d'importants dégâts sur ce qui constituait jusqu'à l'an dernier le seul aéroport civil et commercial de la capitale.
Selon des riverains, plusieurs maisons avoisinantes ont aussi été endommagées. "Sept familles ont fui leur maison près de l'aéroport après que les puissantes frappes les ont endommagées et effrayé leurs enfants", a témoigné à Xinhua un voisin, Bakil Sayyad.
Ces nouvelles frappes font parties de celles qui s'abattent presque quotidiennement sur la capitale yéménite. La coalition a ainsi mené deux frappes samedi dernier sur Al-Daïlami, causant "de lourds dégâts à des bâtiments civils voisins", selon des voisins.
Des riverains ont aussi signalé une frappe tôt lundi matin sur une usine à l'ouest de Sanaa, endommageant le bâtiment, ainsi que des fermes et des maisons voisines.
Le pays est plongé dans la guerre civile depuis la fin 2014, quand le président Abd-Rabbo Mansour Hadi a été renversé par les milices chiites houthis appuyées par l'ex-président Ali Abdallah Saleh. Avec l'appui depuis mars 2015 de la coalition menée par Riyad, les forces légitimistes du président Hadi contrôlent désormais la partie sud et une partie de l'est du pays, alors que l'alliance Houthis/Saleh d'autres zones dont Sanaa.
L'ONU a parrainé des pourparlers de paix à plusieurs reprises, qui n'ont rien donné. La guerre civile a fait plus de 10.000 morts, dont la moitié des civils, et fait plus de 35.000 blessés.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Bentalha, thérapie de groupe au CPP pour dire l’innommable

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "Le gouvernement Ouyahia n’a aucune intention de faire des réformes" - Abdesselam Ali-Rachedi

 L’ancien député Abdesselam Ali-Rachedi estime que l’impasse était prévisible depuis 2012.  Selon lui, le pouvoir cherche « plus à camoufler le déficit qu’à le juguler ».

Algérie- Au moins 600 000 postes d’emploi inoccupés dans l'agriculture (ministre)

Quelque 600 000 postes d’emploi se rapportant à l’agriculture sont encore inoccupés sur le territoire national faute de postulants, a affirmé dimanche à Sidi Lakhdar (Aïn Defla), le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, appelant les jeunes à opter pour ce créneau d’activité porteur.

Tunisie : Le projet de loi de finances 2018 annonce des jours encore plus durs aux tunisiens

 L'augmentation des taux d'imposition et notamment des différents taux de la TVA, du droit de consommation et la création d’une Contribution Sociale Généralisée, semblent être les grandes orientations prévues dans le projet de loi de Finances 2018, commentées par l'expert comptable, Walid Ben Salah.