Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 25 Septembre 2017

Le Qatar accuse les Emirats d'avoir piraté son agence de presse

Le Qatar a fait savoir lundi qu'il croyait aux révélations du Washington Post selon lesquelles les Emirats arabes unis seraient responsables d'un piratage de l'agence de presse qatarie fin mai, un fait qui a contribué à déclencher une crise diplomatique entre Doha et ses voisins du Golfe.
Le Post, qui cite les services secrets américains, a rapporté dimanche soir que les Emirats arabes unis avaient fait en sorte que soient piratés fin mai les réseaux sociaux et les sites d'informations qataris dans le but de faire apparaître des citations fausses, mais particulièrement acérées, de l'émir du Qatar, ce qui a déclenché la crise en cours dans la région.
L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l'Egypte et Bahreïn ont imposé le 5 juin des sanctions diplomatiques, politiques et commerciales au Qatar, accusé de soutenir le terrorisme international et de vouloir se rapprocher de l'Iran.
Le Qatar avait indiqué fin mai que les pirates avaient fait apparaître sur internet des propos truqués de l'émir, une explication qui avait été rejetée par les Etats du Golfe.
"Les informations révélées dans le Washington Post (...) révèlent l'implication des Emirats arabes unis et de hauts responsables émiratis dans le piratage de Qatar News Agency", indique le service de communication du gouvernement dans un communiqué.
L'article "prouve clairement que ce piratage a bien eu lieu", a-t-il ajouté.
Anouar Gargach, ministre d'Etat émirati aux Affaires étrangères, avait auparavant estimé que l'article du Post était faux et a nié toute implication de son pays dans cette affaire.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Bentalha, thérapie de groupe au CPP pour dire l’innommable

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "Le gouvernement Ouyahia n’a aucune intention de faire des réformes" - Abdesselam Ali-Rachedi

 L’ancien député Abdesselam Ali-Rachedi estime que l’impasse était prévisible depuis 2012.  Selon lui, le pouvoir cherche « plus à camoufler le déficit qu’à le juguler ».

Algérie- Au moins 600 000 postes d’emploi inoccupés dans l'agriculture (ministre)

Quelque 600 000 postes d’emploi se rapportant à l’agriculture sont encore inoccupés sur le territoire national faute de postulants, a affirmé dimanche à Sidi Lakhdar (Aïn Defla), le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, appelant les jeunes à opter pour ce créneau d’activité porteur.

Tunisie : Le projet de loi de finances 2018 annonce des jours encore plus durs aux tunisiens

 L'augmentation des taux d'imposition et notamment des différents taux de la TVA, du droit de consommation et la création d’une Contribution Sociale Généralisée, semblent être les grandes orientations prévues dans le projet de loi de Finances 2018, commentées par l'expert comptable, Walid Ben Salah.