Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 31 Août 2016

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • samedi 8 février 2014 16:08

Algérie - Le mouvement de protestation des enseignants n’est pas près de s’arrêter

Le verdict judiciaire déclarant « illégales » les grèves des enseignants ne les empêche pas de se radicaliser.

Déclenché le 26 janvier 2013 par l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation et rejoint le 4 février par le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique, ce mouvement se renforcera cette semaine d’une « grève cyclique » du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique. Le ministère de l’Education demande aux responsables au niveau des wilayas de « prendre toutes les mesures nécessaires » pour exécuter les décisions de justice le déclarant « illégal ».

 

Le Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (SNAPEST) a décidé de reconduire sa grève cyclique. C’est ce qu’il a fait savoir dans un communiqué adressé à la presse hier vendredi.

Cette décision a été annoncée le lendemain de celle prise par le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST) et l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (l’UNPEF) de poursuivre leur grève à partir du dimanche 9 février 2014.

Déclenché le 26 janvier 2013 par l’UNPEF et rejoint le 4 février par le CNAPEST, ce mouvement de protestation a des revendications sociales portant sur le droit au logement pour les enseignants, la médecine du travail et la promotion et l’amélioration des revenus de certaines catégories de personnels. Le ministère de l’Education nationale n’en reconnaît pas la légalité, se basant sur une décision de la justice administrative datée du 3 février 2014 déclarant « illégales » aussi bien la grève de l’UNPEF que celle du CNAPEST.

Dans une instruction datée du 3 février 2014 adressée aux responsables de l’Education dans les wilayas, le ministère a demandé à ces derniers de diffuser le plus largement possible les verdicts judicaires déclarant illégale la grève mais aussi de « prendre toutes les mesures nécessaire en cas de refus de (les) exécuter ».


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Sondage

Si vous êtes détenteur d’une épargne êtes vous prêts à souscrire à l’emprunt national pour la croissance économique ?

Oui, je l’ai d’ailleurs déjà fait. - 7.2%
Oui, je vais le faire avant le terme de l’opération. - 11.2%
Non, je ne trouve pas l’offre de l’Etat assez attractif. - 10.1%
Non, je ne fais pas confiance au gouvernement pour l’utilisation de mon épargne. - 66.4%

Total votes: 1192
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Algérie: Améliorer la gouvernance des entreprises publiques au lieu de réduire la sphère économique de l’Etat

Vidéos

Pour sa der de la saison, le CPP reprend ses « obsessions » : 4e mandat, corruption et libertés

A ne pas manquer

Prev Next

Opportunités d’affaires en Afrique : Attijariwafa bank s’allie avec JBIC, le bras financier du Japon à l’étranger

Le groupe Attijariwafa bank signe un Mémorandum d’entente avec Japan Bank of International Cooperation (JBIC), banque japonaise de développement, en vue d’accroître les opportunités d’affaires des entreprises japonaises en Afrique.

Les pays du Maghreb débattent au Maroc de la finance du climat au service d'un développement agricole durable

Cette rencontre, organisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), portera sur les questions techniques de négociation et d'identification des domaines de collaboration entre la FAO et les pays de l'UMA en relation avec l'agriculture et le changement climatique.

Céréales : L’Algérie enregistre sa plus mauvaise récolte depuis la saison agricole 2008-2009

  Les facteurs climatiques ont entraîné une baisse notable de la production céréalière en Algérie en 2015-2016. Soit, la plus mauvaise saison depuis le niveau record atteint lors de la saison agricole 2008-2009 avec 61,2 millions de quintaux.