Carlos Tavares, DG Délégué aux opérations de Renault : « L’Algérie est ‎actuellement au top 3 de nos ventes »
Banner Campaign
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 23 Décembre 2014

  •   Lyes Ibalitene
  • jeudi 28 mars 2013 00:54

Carlos Tavares, DG Délégué aux opérations de Renault : « L’Algérie est ‎actuellement au top 3 de nos ventes »

 Carlos Tavares, Directeur Général Délégué aux opérations de Renault.

 

Renault Algérie a terminé les deux premiers mois 2013 au top 3 des ventes à l’international du groupe français, a indiqué Mardi à Alger Carlos Tavares, Directeur Général Délégué aux opérations de Renault. «Renault Algérie s’est classée au top 3 des ventes du groupe cumulées entre janvier et février, après avoir atteint 22 000 ventes », nous a-t-il déclaré. Ce qui représente, estimera-t-il  « une forte avancée par rapport à la sixième place occupée l’année dernière ».

S’exprimant en marge d’une visite effectuée stand de Renault à l’ouverture du 16ème Salon de l’automobile d’Alger, en compagnie d'une délégation représentant le groupe français, le numéro deux du de Renault a longuement insisté sur les performances inscrites à l’actif de l’entreprise  sous  la coupe d’une filiale qui, s'est-il réjoui, « a réalisé un très bon travail ces dernières années et qui « est en train de rééditer ses exploits en ce début d’exercice 2013».

 

« C’est pour tous ces résultats de croissance que je suis aujourd’hui à Alger afin de témoigner ma reconnaissance à l’équipe Renault Algérie et pour l’encourager à persévérer», ajoutera-t-il sans pour autant vouloir s’avancer sur la suite du parcours commercial 2013. « Nous verrons à la fin de l’année », nous dira-t-il en réplique à notre curiosité de savoir si Renault  Algérie avait des chances de conserver une place dans le top 3 de ses ventes du groupe d’ici décembre prochain.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

1 Commentaire

  • vue la realisation du projet renault j ai l honneur de vou fer part de mon entousiasme a la participation prog en tant que genie civil tres motive pour l avenir tout en felicitant de la reussite du site historique du losange tout en vous remerciant de votre sympathie veuillez agreer mes remerciements les +distingues et ls + approuves

    Rapporter rabah rabah mercredi 25 décembre 2013 19:15
Banner Campaign
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Banner Campaign

Vidéos

Pour le CPP, la fatwa de Hamadache soulage Bouteflika mais aggrave le mal de l'Algérie

Vidéos

M. Liès Kerrar, expert financier: "Le droit de préemption ne s’applique pas aux transactions en bourse"

A ne pas manquer

Prev Next

Le ministre tunisien des Finances à ME : "Nous œuvrons à ce que les échanges intermaghrébins ne soient plus réglés en devises"

Hakim Ben Hamouda se félicite, dans cet entretien avec Maghreb Emergent, « de la nette progression des ressources fiscales » qui réduirait le recours à l’endettement. Pour lui, le prochain gouvernement « déterminera ses priorités » mais « il faudrait qu’il poursuive dans la maîtrise des dépenses, la stabilisation, les réformes engagées ainsi que la relance des investissements ».

Béji Caïd Essebsi président de la Tunisie

Selon l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), le candidat de Nidae Tounès a obtenu 55,68% des suffrages exprimés contre 44,32% pour son rival Moncef Marzouki.

La Banque d’Algérie réduit de moitié le plafond des « engagements extérieurs par signature » des banques

Une instruction de Banque d’Algérie a réduit les plafondsdes engagements extérieurs par signature des banques et établissements financiers au titre des opérations d’importation. Ces plafonds sont désormais situés à deux fois leurs fonds propres et non plus à quatre fois ces fonds.