Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 26 Octobre 2014

  •   Habib Ferhi
  • vendredi 26 avril 2013 01:05

Le recyclage des déchets en Algérie, une filière en gestation

Déchets Recyclage23 milliards de DA dans nos décharges (dr.)

 

Sur 6,1 millions de tonnes de déchets ménagers recyclables, seulement 5% sont exploités par des filières algériennes de la récupération. Le marché du recyclage est estimé à 23 milliards de DA (environ 230 millions d’euros). Les investisseurs peuvent y trouver un intérêt. Et l’Etat gagnerait à faciliter la filière environnementale à fort potentiel de création d’emplois.

 

La récupération des déchets en Algérie est une importante opportunité à saisir, a estimé Mohamed Chaeib Aissaoui, Chargé d’études (CES) au secrétariat d’Etat à l’environnement, lors d’une conférence prononcée à l’occasion du 1er forum de l’entreprenariat et l’employabilité des femmes dans l’économie verte en Algérie, tenu mercredi à l’hôtel Sofitel d’Alger. Selon lui, les déchets ménagers représentent environ 13,5 millions de tonnes/an, soit un kilogramme par habitant par jour, dont près de la moitié peut être récupérée. Environ "45 % de ces déchets, soit 6,1 millions de tonnes, sont recyclables", dit-il. "Parmi ces 6,1 millions de tonnes, il y a 1,8 million de tonnes de papiers, 1,22 millions de tonnes de plastiques, 1,6 millions de tonnes de textiles et 300.000 tonnes de métaux (…) Ceux-ci pour une valeur approximative de 23 milliards de DA. C’est un véritable gisement. Or, il n’existe que 247 micro-entreprises qui opèrent dans la récupération des déchets et qui ne valorisent à peine que 5 ou 6 % de ce potentiel dont une partie est exportée", a-t-il ajouté. L’Etat mise beaucoup sur le développement d’une industrie de récupération et de recyclage. Elle est au cœur même du Programme national de gestion des déchets municipaux (PROGDEM), qui constitue le principal cadre de référence en termes de gestion et de valorisation des déchets ménagers. Deux types de filières ont été identifiés : "classiques" (plastiques, papiers, métaux, textiles, verres, bois et matières organiques) et "complexes" (pneus usagés, huiles usagées, piles et batteries et autres déchets d’équipements électriques et électroniques).

Des métiers de l’environnement à apprendre

La chaîne de valeur de ces filières comporte quatre niveaux à savoir, les études d’ingénierie, la logistique et transfert, le traitement et la valorisation, et enfin l’élimination. Les quatre niveaux nécessitent une expertise pour laquelle l’Algérie cumule d’immenses retards, selon M. Aissaoui. Si, officiellement, l’Etat s’est fixé le défi de faire du retard dans ce domaine un atout pour développer une économie verte, il reste que le gros de ces déchets est mis en décharge. «L’économie verte est l’expression sur le terrain du développement durable. Elle implique beaucoup d’investissements, publics, mais aussi privés", affirme Mme Lotfia Harbi du bureau AHC Consulting. Pour elle, "beaucoup de choses ont été faites en matière de développement durable, sur les plans réglementaire et institutionnel". Mais, ajoute-t-elle, "ces efforts n’ont pas été traduits en un projet mobilisateur. C’est la plus grande défaillance. Le gouvernement ne communique même pas."

Pour Mme Harbi, le développement durable pour lequel l’Algérie a pris des engagements internationaux favorise l’émergence de filières très porteuses (énergies renouvelables, la gestion des déchets ménagers, spéciaux ou des eaux usées, et les bâtiments à faible impact énergétique). "Le programme des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique est ambitieux. Il prévoit une production électrique d’origine renouvelable (photovoltaïque, notamment) de 22.000 MW à l’horizon 2030 (5 MW actuellement). De même qu’on vise le recyclage de 70 % des déchets (5% actuellement) en 2020, et à promouvoir la réutilisation des eaux épurées", a-t-elle poursuivi. Mais, suggère-t-elle, il est nécessaire de "réorienter la formation vers les métiers qui sont nécessaires au développement de telles filières". "Ces filières nécessitent une expertise qui n’est pas disponible en Algérie. Elle est importée d’Allemagne, de France et de Suisse. Tout est à faire dans ce domaine (expertise et ingénierie des déchets spéciaux, gestion des stations d’épuration, traitement des eaux usées, en irrigation, système de traçabilité, management environnemental, qualité de l’air, transport) car, les capacités actuelles du pays ne lui permettent pas de tenir ses engagements internationaux", constate Mme Harbi.

La part de responsabilité des industriels

Il convient de signaler que l’Algérie dispose de 16 centres de tri opérationnels, 16 autres sont en travaux ou en phase d’études, et 5 en voie de lancement. Des investissements ont été également engagés pour la réalisation de 48 déchetteries dont 13 sont désormais en exploitation, 9 en travaux, 8 en phase d’études et 11 en instance de lancement (choix de sites). Par ailleurs, selon la réglementation en vigueur, tout producteur de déchets est tenu d’en assurer l’élimination dans des conditions à éviter les effets préjudiciables pour l’environnement, à faciliter la récupération des matériaux, le recyclage des matières ou la valorisation énergétique. Selon M Aissaoui, aucune étude n’a été engagée pour quantifier les déchets industriels. "L’Etat, a pris à sa charge l’élimination des déchets produits avant la promulgation de la nouvelle loi et ce, dans le cadre d’un plan national de gestion des déchets spéciaux (mercure, cyanures). Désormais, les industriels sont tenus de le faire par leurs propres moyens. Nous avons signés des contrats de performances avec eux et nous leur ont donné le temps nécessaire pour s’y préparer", a souligné la secrétaire d’état chargée de l’environnement Mme Dalila Boudjemaa lors de cette rencontre.

 

 


Évaluer cet élément
(9 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

24 Commentaires

  • salam alikum
    je ss un jeune de 28 ans doté deux diplômes
    -le premier:ingénieur en biologie et environnement
    -le deuxième: Technicien supérieur en Gestion et recyclage des déchets
    j'habite Skikda ville, je ss ici pour votre aide à la création d'une entreprise de collecte et de trie et ainsi la valorisation des déchets à travers le territoire de la ville de Skikda surtout les déchets qui se trouve au niveau de la société SONATRACH.
    ou bien de m'embauche sur établissement dynamique ou j'exerce mon métier.
    finalement je tiens à vous remercie de votre aide.

    Rapporter Boutaghane Bilel vendredi 26 septembre 2014 15:56
  • salut je suis un technicien en et je suis a la recherche d'une aide pour réaliser un projet de recyclage des déchets au niveau de la wilaya constantine

    Rapporter makhebi yacine samedi 20 septembre 2014 12:53
  • je cherche une ligne de recyclage pet

    Rapporter keddouh mustapha mercredi 3 septembre 2014 15:16
  • bonjour je suis un algérien qui aime son payer et je suis a la recherche d'une aide pour réaliser un projet de recyclage des déchets au niveau de la wilaya skikda .je voudrais savoir tous les procédés soit Administratives ou bien techniques pour mettre en pied ce projet je tiens a vous remercier pour votre aide. veillez me contacter a l'adresse

    Rapporter ayoub lakhfif lundi 21 juillet 2014 18:12
  • j'ai besoin des coordonnées des entreprises qui font la collecte & traitements des déchets en Algérie.
    merci

    Rapporter djidjelli lundi 14 juillet 2014 10:08
  • en vue d'etat de polution de nos ville, plage et vilage ;j'ai une ambition de cree une unite derecyclage de dechet,mais la priorete est de trouver un acheteur de produit de ces matiere recyclees.
    dans l'attente de vos orientation et vos conseillesveuillez agree monsieur mes profond respect

    Rapporter ourahmoune mardi 17 juin 2014 13:11
  • Je veux faire un projet sur le recyclage des matieres plastique qusque vous ponsez ? Et merci mon fb c Mourad Kabyle

    Rapporter kaci mourad samedi 10 mai 2014 16:09
  • bonjour je suis un algérien qui aime son payer et je suis a la recherche d'une aide pour réaliser un projet de recyclage des déchets au niveau de la wilaya d'alger .je voudrais savoir tous les procédés soit Administratives ou bien techniques pour mettre en pied ce projet je tiens a vous remercier pour votre aide. veillez me contacter a l'adresse

    Rapporter belaidi youcef mardi 15 avril 2014 18:04
  • bonjour je suis un jeune diplômé ( Master en Écologie Et Environnement) et je suis a la recherche d'une aide pour réaliser un projet de recyclage des déchets au niveau de la wilaya de Tlemcen je voudrais savoir tous les procédés soit Administratives ou bien techniques pour mettre en pied ce projet je tiens a vous remercier pour votre aide.

    Rapporter Hadjali dimanche 2 février 2014 20:26
  • j'ai l'honneur de solliciter votre haute bien_viellance de bien vouloir nous simplifier les démarche pour entames les démarche pour la création d'unite de recyclage de plastique
    vous avez beaucoups parles encourages mais pour les démarches sa reste énormement d'obstacles .
    je voudrais faire une micro_entreprise de recyclage de bouteilles de plastique mais je patauge
    manque d'information
    _ou peut on trouve les fournisseurs pour l'achats de machines
    _les facture pro_forma
    _une promesses de formation
    a qui s'adresses
    qui peut m'aider a réaliser mon projet
    je demande a toute personnes qui tiens des information
    pour m'orienter a réaliser mon projet .
    s.o.s j'ai perdu trop de temps
    merci d'avance.

    Rapporter sarah hassina lundi 27 janvier 2014 20:37
  • bonjour à tous
    j'aimerai bien si vous m'aidez de me donnez les coordonnées des déchetteries pour qui existent en Algérie pour que je puisse les contacter

    Rapporter mohamed sabeur mardi 21 janvier 2014 11:14
  • je dispose d'un terrain et je cherche un partenaire pour installation d'une unite de recuperation de metaux noble

    Rapporter hafidh lundi 6 janvier 2014 23:09
  • b.j je suis une jeune diplôme en droit et science administratives pré-emploi dans le secteur publique algérienne passionner par la nature et le bio ce que je remarque les algériens ne prêtes pas attention au recyclage par à port à Deutschland et au brésil malheureusement.
    j'aimerais bien créer une entreprise en recyclage puisque l' avenir de la jeunesse algérienne et de s'entraider et a combattre le chaumage d'un coter et rendre à l’Algérie la blanche ça belle blancheurs et verdure si dieu veux .

    Rapporter DJAMOUR jeudi 12 décembre 2013 11:11
  • Bonjour,
    J'ai travaillé sur le recyclage en général. Je suis généraliste. MBA avec une partie sur le Développement Durable et l'environnement. J'ai fait un modèle business sur le tri sélectif. Je serai heureuse de partager avec vous toutes sortes d'idées.
    FRB

    Rapporter RAFAÏ mardi 10 décembre 2013 18:49
  • Bonjour,
    Je suis architecte sans emploi, particulièrement intéressé par le développement durable, je compte monter une micro-entreprise de recyclage de plastique, je suis dans la région de Tipaza et je cherche un ou des partenaires pour la réalisation de ce projet via l'ANSEJ, je souhaite également avoir des informations sur la surface minimale nécessaire à une unité de recyclage (petite ou moyenne), ainsi que des informations sur les caractéristiques du matériel : prix, capacité de traitement...et les points de vente.

    Bien cordialement.

    Rapporter Archimedch vendredi 15 novembre 2013 10:35
  • bonjour monsieur c'est toujours moi si vous pouvez me contactez sur iman-1994@live.com, je suis entraîne de montée mon projet en ce moment avant la fin de l'année alors j'aimerais bien avoir une sérieuse aide s'il vous plais . merci

    Rapporter boukabache dimanche 10 novembre 2013 08:13
  • bonjour monsieur je suis du sud-est algérien et j'envisage de crée une entreprise de recyclage des déchets médicaux qui peuvent être infectieux, contenir des substances chimiques toxiques et ...et les déchets ménagère qui infectent notre environnement en même temps crée des postes d'emploie je voudrais plus d’informations et d'aide
    merci d'avance

    Rapporter boukabache samedi 9 novembre 2013 10:13
  • Bonsoir tout le monde
    je m'adresse spécialement à monsieur Azzouz
    je suis de Béjaia département 06 en Algérie
    je suis intéressé par l’installation d'une usine de recyclage
    j'ai un terrain et la volonté de collecter !
    voici mon mail : moka2bougie@gmail.com

    salutation a tous et merci ...

    Rapporter Moka mercredi 6 novembre 2013 18:37
  • bonjour
    je vous remercie pour ces informations.
    voila, je suis ingénieur en génie de l'environnement et je suis trés intéressée par ce genre de projet sauf que, franchement j'ai peur de me lancer,donc si quelqu'un d'entre vous a tenté et réussi un projet ça serait vraiment aimable de me l'apprendre!! peut etre alors je me lancerai!!!!!!!!
    merci bcp

    Rapporter zakayou lundi 4 novembre 2013 19:32
  • Le probleme en Algerie est l'accé à l'information.
    C'est le modele de l'Amerique des annnées 1920.
    La défference entre le riche et le pauvre est l'accé à l'information .
    Haujourd'hui , tout le monde a droit à l'information et ce qui fait la difference entre les gens est la lécture de l'information.
    Bien que je ne sois pas vert , je pense realiser un projet de recuperation.

    Rapporter Ouchene jeudi 17 octobre 2013 12:45
  • Monsieur,


    Nous disposons des offres intéressantes de plastiques recyclés plastiques sales et propres, dont les prix sont comme suit :


    Plastique Noir non nettoyé, polyéthylène basse densité (LDPE), 70 € par tonne, vend normalement pour le camion ou le conteneur, 24 TN par camion ou par conteneur, servi sur balles.



    Plastique blanc sale polyéthylène basse densité (LDPE), 120 € par tonne, 24 TN par camion.

    -Plastique polyéthylène blanc épais de haute densité (HDPE), 270 € la tonne, 24 TN par camion.

    Plastique Blanc nettoyé LDPE, 430 € par tonne, 24Tn par camion.

    Le prix départ entrepôt en Espagne

    Nous pouvons vous fournir aussi une ligne de machine de seconde main avec garantie pour l’industrie du plastique et du textile



    Toutes mes salutations

    Rapporter azzouz lundi 23 septembre 2013 11:44
  • Bonjour
    je cherche moi aussi des informations pour la création d'une entreprise de recyclage de plastic si vous voulez on peut echanger des idées ou meme faire une partenariat
    merci bien pour votre attention

    Rapporter madani jeudi 11 juillet 2013 18:31
  • Quand on parle du recyclage pratiqement on pense a notre ecologie ,notre envirennement ,notre sante parce que la totalité du people algerien sont allergiques a cause cette saleté
    lALgerie est devenue sale avec tout mes respects et il faut qu'on fasse tout notre possible pour la rendre propre, nette , verte nchalah .....
    moi comme biologiste je suis tres interesses par cette solution et ces mon reve de participer dans un projet pareil .

    Rapporter bb vendredi 28 juin 2013 18:15
  • Bonjour,
    Merci pour cet article, qui démontre que tout reste à faire dans cette filière. Etant fortement intéressé et dans la période de prospection et collecte d'information, pourriez vous m'indiquer des adresses ou bien les organismes afin de m'orienter de façon optimale.

    Merci

    Rapporter hadjersi mercredi 8 mai 2013 09:35
Banner Campaign
Banner Campaign
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

A ne pas manquer

Prev Next

Ennahda, Nida Tounès et le Congrès patriotique favoris des législatives en Tunisie

Près de 5,3 millions de Tunisiens iront demain dimanche aux urnes pour élire leurs représentants au nouveau parlement, le premier de l’ère Post-Benali. Des élections qui devraient confirmer l’hégémonie politique d’Ennahda, de Nida Tounès et du Congrès patriotique.  

L’Algérie et le Vietnam veulent porter leur commerce bilatéral à 1 milliard de dollars en 2020

Les exportations vietnamiennes se sont établies à 177,6 millions de dollars en 2013 pour une croissance annuelle de 37 %. Les deux pays prévoient de porter le commerce bilatéral à 1 milliard de dollars en 2020.

Condition de sécurité des touristes : la Tunisie rassure, le Maroc s’alarme

Depuis l’émission de la note d’avertissement du Quai d’Orsay, comptant le Maroc et la Tunisie parmi les 40 pays à risque pour les ressortissants français, les incertitudes planent sur le secteur touristique des deux pays maghrébins où la clientèle française la plus « affluente ».

"Café presse" : Gaid Salah, nouvel homme fort, le DRS out

M. Berraf sur RadioM :Le Comité olympique est confiant que Mobilis va honorer ses engagements de sponsoring

Banner Campaign