Banner Campaign
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 31 Juillet 2014

  •   Saïd Mekki
  • jeudi 7 février 2013 18:57

Affaire Saipem- Perquisition au siège d’Eni, 200 millions € versés à des responsables algériens (Presse)

Scaroni

 

Le scandale italo-algérien de corruption impliquant SAIPEM, ENI et Sonatrach connait de nouveaux développements. Paolo Scaroni, l'administrateur délégué d'Eni, fait l'objet d'une enquête liée à des investigations portant sur des contrats remportés par le groupe parapétrolier Saipem en Algérie. Selon la presse italienne, une perquisition au siège de la toute-puissante ENI a permis aux magistrats de mettre à jour des documents prouvant que le conglomérat italien aurait payé près de 200 millions d’euros de pots de vin à des responsables algériens.

 

 

 

 

Le procureur de Milan a déclenché une enquête sur les agissements de Paolo Scaroni, Administrateur du groupe parapétrolier Eni pour corruption internationale en relation avec un  versement de pots-de-vin par les sociétés du groupe à des politiciens algériens. L’affaire porte sur un projet de 11 milliards de dollars et un maxi pot-de-vin de 197 millions d’Euros. Entre temps, des perquisitions de la Garde financière de Milan ont eu lieu aux sièges d’ENI et Saipem ainsi que dans la résidence de Paolo Scaroni à Milan. «Nous sommes totalement étrangers» à cette affaire. C’est ce que Paolo Scaroni a répondu à l’agence ANSA, qui l’interrogeait sur l’enquête pour corruption internationale. L’affaire implique la Saipem, la holding Eni et son administrateur délégué, Paolo Scaroni. Pour s’adjuger les  travaux du projet Medgaz et du projet Mle (Menzel Lejmet Est) en joint venture avec l'entreprise étatique algérienne Sonatrach, les deux sociétés italiennes auraient versées à la société de Hong Kong, Pearl Partners Limited de l'intermédiaire Farid Noureddine Bedjaoui, prés de 200 millions d’euros. Ce seraient des pots-de-vin à distribuer à des responsables au sein du gouvernement et dans l’entreprise Sonatrach. L’affaire qui fait la une des journaux italiens qui estiment qu’elle ne pourra pas être étouffée comme celle des commissions et rétro-commissions empochées par divers acteurs politiques algéro-italiens (et même libyen) lors de l’affaire du doublement du gazoduc entre les deux pays au début des années 1990. Selon des experts italiens, Bedjaoui était un « ami nécessaire » pour faire du business en Algérie. Des sources bancaires ont indiqué à Maghreb Emergent que ces nouveaux développements sont le fait d'une "gorge profonde" au niveau de la direction de l'ENI. « Cet informateur a mis les policiers italiens sur la piste de Bedjaoui qui aurait des liens familiaux avec l'ancien ministre de l'énergie Chakib Khelil. Dans les dans les messages codés échangés entre dirigeants de l'eni, les deux algériens étaient désignés sous les pseudonymes du "vieux" et du "jeune" »


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

6 Commentaires

  • pour eradiquer ce fléau il n'y a qu'un seul moyen pour dissuader les responsables algeriens qui s'y frottent de prés ou de loin,une prison a perpetuité dans les profondeurs du sahara entre tamanraset et ain salah et gerée par un corps spécialement formé pour cette sale besogne

    Rapporter guerfi dimanche 24 février 2013 01:00
  • [quote name=Forca UAE]@Zakaria,
    Parler du DRS et le faire sortir comme épouvantail chaque fois qu'il y a une affaire de corruption RISQUE de démobiliser toutes les bonnes volontés qui ont l'Algerie au Coeur comme toi et moi.
    Les cadres de la SH, concernant cette affirme doivent se mobilise et arrêtent de jouer le rôle d'expatriés techniques dans leur propres pays!!! Une mobilisation s'imposent même s'il faut arrêter les moyens de production jusqu'à ce qu'il y est UNE VÉRITABLE ENQUÊTE car si rien n'est fait......pourquoi blâmer le citoyen Lambda qui demande du backchich. C'est mon point de vue seulement.[/quote]
    Lisez l'article de Mr Yousfi sur el watan d'hier vous m'en direz des nouvelles...il a écrit a RAB el JAZAiR

    Rapporter zakaria75 mercredi 20 février 2013 01:00
  • C'est la strict vérité ...amère ...mais la vérité sur nos haut cadres...après l'autoroute est ouest ...on découvre par les italiens cette fois que les contrats de sonatrach sont soumis à des bakchiches....on parle pas des contrats d'armements avec les russes.....je peux vous assurez que ça ne se fait pas sans l'accord de certains hauts grades de notre Drs ...oui notre Drs qui sait tout sur tout et tous...si notre pays n'a pas basculé ni pendant la décennie noir, ni après c'est grâce à cette Drs ...des lampistes vont sauter...et on enterre l'affaire comme pour l'affaire khellifa ...comment croyez vous qu.ils achètent leurs appart a Paris, sur la Costa brava et cie? Vous imaginez qu'ils s'achètent des biens dans les meilleurs quartiers parisiens? Allez réveillez vous, l'Algérie est classée parmis les plus les plus corrompus au monde par transparence agence puis s
    Des lustres

    Rapporter Zakaria75 lundi 11 février 2013 01:00
  • @Zakaria,
    Parler du DRS et le faire sortir comme épouvantail chaque fois qu'il y a une affaire de corruption RISQUE de démobiliser toutes les bonnes volontés qui ont l'Algerie au Coeur comme toi et moi.
    Les cadres de la SH, concernant cette affi

    Rapporter Forca UAE lundi 11 février 2013 01:00
  • This is only the tip of the iceberg....this illegal practice has increased exponentially even though these incompetent Sonatrach executives created the so- called international tender process to select the best contract proposal - a real joke. Most of the best, brightest Algerians have left or killed many years ago...we only live once.

    Rapporter Salem Farid samedi 9 février 2013 01:00
  • Justice doit être rendu et fissa!!

    Ce qui, quelque part nous fait plaisir est que pas mal de cadres SH qui ont trompé dans ce scandale, ne doivent pas dormir en paix ces jours ci. El Harrach ou mieux Berrouguia vous ouvrent les bras!!!!!!

    Rapporter Forca UAE samedi 9 février 2013 01:00
Banner Campaign
Banner Campaign

A ne pas manquer

Prev Next

Inquiète des débordements en Libye, La Tunisie s’apprête à fermer ses frontières Est

Le ministre tunisien des affaires étrangères, Mongi Hamdi, a évoqué mercredi, l’éventualité pour son pays de fermer ses frontières avec la Libye, face à la dégradation de la situation sécuritaire chez son voisin de l’Est. Mongi s’est dit inquiet d’un afflux de réfugiés similaire à celui de 2011.

Algérie - L'arrêt du Haut fourneau d'ArcelorMittal retarde la réception du gazoduc Illizi–Djanet

L’exécution d’un contrat de fourniture de 420 kilomètres de tubes en acier sans soudure destinés à l’alimentation en gaz naturel des villes de Illizi et Djanet risque de connaitre un énorme retard.

Benkirane traite les femmes marocaines de "lustres", des associations s'indignent

La société civile marocaine n'a pas ravalé sa colère à la suite de propos qu'elle a jugé ''dégradants'' et humiliants'' du chef de gouvernement à propos de la femme au Maroc. Après des manifestations fin juin devant le parlement, elles comptent poursuivre Abelillah Benkirane en justice. Motif: pour lui, la femme de son pays est un lustre de salon.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6