Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 20 Juillet 2017

  •   Amira Boudjema
  • mercredi 26 octobre 2016 18:03

Le site EmploiPartner migre vers une autre forme de recrutement en ligne

Emploipartner.com, spécialiste du recrutement  en ligne migre vers une nouvelle version de son site  baptisée Emploi Partner Revolution, un espace qui réunit les recruteurs et les chercheurs d’emploi.

 

Le site Emploi Partner met en place un nouveau procédé de recrutement en ligne. Il offre une solution complète, intégrant des services à forte valeur ajoutée technologique à ses clients et utilisateurs afin de mieux connecter les candidats avec les opportunités de carrière.  

Le fruit de 6 années de recherche et de développement en plus des deux années de programmation par une équipe 100% algérienne, la solution EP VISIO de Emploi Partner permet de postuler sous forme de CV vidéo et d’entretiens en visioconférence, « ce qui fait gagner du temps pour les chercheurs d’emploi et les recruteurs ».

Le site contient aussi une technologie appelée  EP Matching Bilateral qui permet de compter le taux de correspondance à une annonce donnée selon les compétences des candidats. Pour les recruteurs, l’application vise à faciliter son utilisation à travers l’introduction d’un outil de gestion des ressources humaines intégré. «  Grâce à ses différentes passerelles, elle permet de se connecter à l’ensemble des outils sur une seule et unique interface. Elle peut se connecter aux différents réseaux sociaux professionnels (Linkedin et Viadeo), en plus des fonctionnalités propres au site emploipartner.com tels que la CV thèque, l’espace recruteurs, candidats short listé etc », soutient Zerouki Nouredine le responsable d’ EmploiPartner, précisant que le site est partenaire de l’Agence nationale de l’emploi  (ANEM). 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Facebook, lanceur d'alerte ou tribunal populaire? (les éclairages d'Akram Kharief)

Vidéos

Société Générale Algérie a réalisé un résultat net de 5,6 milliards DA en 2016

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

A ne pas manquer

Prev Next

L’Union européenne appelle l’Algérie à améliorer le climat des affaires

Le commissaire européen Johannes Hahn a indiqué aujourd’hui à Alger que l'UE est « un partenaire-clé pour la diversification de l'économie algérienne, avec des projets en faveur de la croissance économique ». Le financement des projets de jumelage et d’assistance technique, a-t-il indiqué, « a atteint une valeur de plus de 200 millions d'euros couvrant un large éventail de secteurs allant de l’agro-industrie...

Algérie - La production du groupe Gica (ciment) a progressé de 4% en 2016

La Société des ciments d’Aïn el Kebira (SCAEK) a contribué aux bons résultats du groupe avec, en 2016, une production de 1,370 million de tonnes de ciments ; elle devrait passer à plus de 3 millions de tonnes avec sa nouvelle ligne, entrée en production le premier trimestre de 2017.

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie (audio)

Pour ce qui est des tensions que connaît le projet d’investissement du groupe algérien Cevital au niveau du complexe sidérurgique de Piombino, l’ambassadeur a tenu à dissiper tout malentendu. Il a assuré que le groupe algérien n’avait commis aucune faute, ajoutant que c’est le secteur italien de la sidérurgie qui est « compliqué ».