Mapping Algeria 2013 : La cartographie participative en marche
Banner Campaign
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 18 Décembre 2014

  •   Abdelkader Zahar
  • mercredi 24 avril 2013 01:30

Mapping Algeria 2013 : La cartographie participative en marche

Mapping AlgeriaDes participants à l'oeuvre lors de Mapping Algeria 2013

 

Le retard de la mise en œuvre de l’Internet mobile (3G ou 4G) ne semble pas freiner les ambitions de la communauté des développeurs et des porteurs de projets dans les TIC en Algérie. Après "Algeria 2.0", c’est autour des animateurs de "Mapping Algeria" de battre le pavé du cyberparc Sidi Abdellah pour une seconde édition de la cartographie participative sur Internet.

 

Organisée par Google Developers Group Algiers (GDG Algiers) la seconde édition du projet Mapping Algeria (2013), de cartographie des wilayas d’Algérie, par le recours aux technologies de Google, se déroulera le 27 Avril prochain au Cyberparc de Sidi Abdellah, où une centaine de participants sont attendus. Pour cette nouvelle édition, d’autres Google Developers Groups organiseront le même jour, dans les wilayas de Chlef, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Annaba, et Oran, cet événement pour cartographier leurs régions respectives. Comme pour l’édition de 2012, Mapping Algeria se divise en deux parties. Une première où les participants vont bénéficier de séances de présentation des outils de mapping de Google, qui seront assurées par des experts algériens et étrangers. Pour cette année une visioconférence est prévue avec Anna Chernova, responsable de l'analyse des données pour les équipes Geo Google (dont Google Maps, Google Earth et d'autres produits liés à la géolocalisation) qui interviendra pour aider les participants à se familiariser avec les outils de mapping du géant américain des services Internet. Dans la deuxième partie de Mapping Algeria 2013, les participants seront appelés à contribuer à l’enrichissement de la carte de leur entourage.

Le projet Mapping Algeria intervient devant le manque flagrant en matière de cartographie algérienne sur Internet. "Seules les grandes villes sont couvertes, mais de façons irrégulière", affirme-t-on chez GDG Algiers. Selon Tarek Cheikh, membre de GDG Algiers, l’intérêt de développer le mapping est de permettre aux internautes algériens de chercher des adresses de restaurants, d’hôtels, de banques, et de diverses institutions publiques. "Ça peut servir à des éditeurs de GPS, notamment les entreprises, les chercheurs d’emplois, les sociétés de distribution (pour orienter les clients où trouver leurs produits), mais également pour développer le tourisme", ajoute-t-il. Il existe plusieurs "outils gratuits et très faciles à utiliser pour renfoncer" le mapping. Parmi ces technologies de Google, l’on cite Google Maps, Google Earth, Google Map Maker, Google Maps API… etc. Deux ateliers sont également prévus dont l’un sera consacré à la "modélisation 3d des villes avec Google Sketchup", un sujet qui n’avait été évoqué pendant l’édition de 2012.

Des tutoriels pour s’initier au mapping

Pour ceux qui souhaitent s’initier au mapping, le site de Mapping Algeria contient plusieurs tutoriels d’introduction à Map Maker de Google. Ces tutoriels, sont "suffisants pour apprendre l’essentiel du mapping", soutien Houd Bouchelouche, membre du GDG Algiers. Parmi les vidéos proposées on peut apprendre la "superposition GPS" (en utilisant l’application My Tracks) et éditer les "formes des constructions". "Les tutoriels sont suffisants pour apprendre à faire du mapping. Même pas besoin d’avoir des notions d’informatique ou de programmation", insiste Houd Bouchelouche. "Si, pour le moment (l’interview a été réalisé lundi dernier, ndlr), la majorité des inscrits sont des étudiants (environ 70), la porte est encore ouverte à tous ceux qui veulent s’initier à ces outils, y compris des étudiants de disciplines autres que technologiques", affirment nos deux interlocuteurs. Dans la mesure du possible, les organisateurs essayeront d’assurer le transport aux participants. Tout dépendra de l’apport de nouveaux sponsors. Les informations seront disponibles sur la page Facebook de l’événement. Pour le moment, deux sponsors soutiennent l’initiative Mapping Algeria. Il s’agit bien évidemment de sont Google Map Maker, et de l’Ecole supérieure d’informatique (ESI – Oued Smar) d’où sont issus les étudiants membres du GDG Algiers.

 

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Banner Campaign
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Banner Campaign

Vidéos

M. Liès Kerrar, expert financier: "Le droit de préemption ne s’applique pas aux transactions en bourse"

Vidéos

Sellal président, le "Café presse" trouve que ce n'est plus une blague

A ne pas manquer

Prev Next

Bernard Cazeneuve à Alger dénonce l'islamophobie: "On ne laissera rien passer!"

En visite officielle en Algérie, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fermement condamné "toute manifestation d’islamophobie" et a dévoilé les principales mesures de la nouvelle loi de l’immigration en préparation en France, lors d’un point presse, jeudi 18 décembre à Alger.

La lutte contre le terrorisme et trafic de drogue au menu de la visite de Cazeneuve à Alger

  La police algérienne a atteint, selon le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en visite ces mercredi et jeudi en Algérie, un niveau comparable à celle française en matière de lutte contre le crime organisé et la relation entre les deux polices, a-t-il déclaré, est tournée désormais vers l’échange d’expériences que vers la coopération classique.

Algérie- Le gouvernement maintient ses engagements sociaux malgré la chute des prix du pétrole

Le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Mohamed El Ghazi a assuré que la décision de l’abrogation de l’article 87 bis sera maintenue, en dépit de la conjoncture difficile que traverse l’Algérie du fait de la contraction drastique des revenus du pétrole.