« Il est suicidaire de ne pas se faire vacciner » selon le Pr Rachid Belhadj

Il s’exprime également sur le retard des primes COVID

Pr Rachid Belhadj

Le Coronavirus envahit l’Algérie. Devant ce contexte, le professeur Rachid Belhadj s’est exprimé sur les ondes de la chaîne III de la radio nationale. Focus!

Manque de réactivité envers le vaccin

Selon le Pr Rachid Belhadj, « il est suicidaire de ne pas vacciner les personnes âgées et les personnes qui ont des maladies chroniques ». Or, la récente campagne réalisée n’a pas porté ses fruits que ce soit au niveau des citoyens ou du personnel soignant.

D’ailleurs, il a souligné que « 448 décès dans les rangs du personnel médical, dont les deux tiers sont des médecins, soit 250 décès ». Il insiste également sur la statistique que le Ministère de la Santé a effectuée.

Elle « démontre que 90 % des personnes admises en réanimation sont des sujets non vaccinés relevant une “forte” contamination du personnel médical, ces derniers jours ». L’obligation du pass vaccinale devrait aussi être revue.

Vaccin en Algérie

Contre la reprise des cours ?

La reprise des cours dans les établissements scolaires a été repoussée de 7 jours de plus. D’ailleurs, c’est une décision que le professeur partage. La raison ? « Le secteur de l’Enseignement, tous paliers confondus, connaît une flambée des contaminations ».

Personnel médical non pris en considération

Le personnel médical se trouve au front de cette pandémie. Or, après 2 ans de crise sanitaire, l’épuisement s’est fait ressentir et a entrainé l’augmentation de la contamination chez les professionnels médicaux.

D’après lui, « si on veut encourager cette armée de blouses blanches, il faut leur garantir leurs droits ». Sauf que la prime Covid qui devrait leur être adressée a connu un retard de 9 mois.

Personnel soignant

➡️ A lire aussi :  Le toit d'une école bricolée choque les algériens