A quel stade en est le projet du téléphérique d’Oran ? Voici les détails

Alors que les usagers s’impatientent de plus en plus, le téléphérique d’Oran sera bientôt remis en route. C’est en tout cas ce que laisse supposer la déclaration récente de la direction des transports de la ville. On a terminé les essais techniques des câbles ainsi que de tous les appareillages électromécaniques . Et les résultats de ces essais correspondent aux objectifs fixés.

À l’exception de quelques réglages d’ajustement, aucun souci majeur n’a été révélé lors de ces multiples essais. Conscient des enjeux sociaux, économiques et touristiques de ce transport sur câble, l’Etat algérien a cette fois-ci déployé de gros moyens pour garantir un plus haut niveau de standing et de sécurité.

projet du téléphérique d'Oran

Il a su tirer des leçons des déconvenues et des histoires invraisemblables ayant entaché ce moyen de transport. Fini le temps où nos dirigeants préfèrent fermer leurs yeux lorsqu’ils font face à des travaux bâclés au lieu de faire preuve de la fermeté envers le maître d’œuvre.

Un projet à 1,4 milliard

Pour rappel, ce projet de remise à neuf avec modernisation du transport en suspension sur câble représente quelque 1,4 milliard de dinars. Un investissement certainement nécessaire pour se doter de ces 36 télécabines modernes de huit sièges pouvant embarquer 200 passagers chacune par heure dans les meilleures conditions possibles.

Un projet qui ne peut qu’être accueilli avec joie par les acteurs du tourisme de la partie haute de Murdjadjo, un endroit exceptionnel pour avoir une vue d’exception et panoramique sur Grand Oran.

La mairie et le service de la sécurité routière ont certainement hâte de voir terminer les essais à vide de ces cabines pour mesurer les impacts de ce projet censé apporter une touche d’esthétisme à la ville et alléger les trafics routiers.

➡️ A lire aussi :  Fermeture de la RN12 à Tizi Ouzou : quelle en est la cause ?