Algérie - Voyage et tourisme

Air Algérie : un plan de sauvetage prévu pour remettre la compagnie de transport aérien à flot

Air Algérie : un plan de sauvetage prévu pour remettre la compagnie de transport aérien à flot
Ecrit par A Nora

Air Algérie rencontre depuis plusieurs mois des difficultés financières en vue des mesures prises afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Les revenus de la compagnie aérienne sont désormais insignifiantes, à cause de la suspension des vols et de la fermeture des frontières. En dehors des salariés à entretenir par mois, Air Algérie doit également s’assurer de la maintenance des avions cloués au sol. De ces faits, la société enregistre en ce moment des pertes à plus de 4 000 Milliards de centimes.

Pertes de plus de 4.000 milliards de centimes : le syndicat national des pilotes en ligne algériens se mobilise pour venir à bout des problèmes de la compagnie aérienne de l’Algérie

Le trafic aérien de l’Algérie a dû être interrompu le 17 mars 2020 afin de limiter la propagation du Covid-19 dans le pays, alors que la société avait pour habitude d’assurer 250 vols par jour. À l’issue de cette décision, les pertes engendrées par Air Algérie durant environ 13 mois, ont désormais atteint l’ultime somme de 4.000 Milliards de centimes. Si elles valaient 3.500 Milliards de centimes en 2020, ce montant pourrait rapidement augmenter d’ici la fin de cette année si des solutions ne sont pas rapidement apportées.

Ce mercredi 05 mai, Echourouk rapporte que le Conseil syndical du Syndicat national des Pilotes de Lignes Algériens (SPLA) ont prévu de s’entretenir dans les jours à venir pour trouver une solution à ce problème. La réunion devra se faire un niveau de l’Union Général des Travailleurs Algériens (UGTA).

Le syndicat a, tout d’abord, l’intention d’élaborer un plan pour atténuer les problèmes financiers de la compagnie. Toutefois, il compte également remédier à la situation critique que les employés d’Air Algérie vivent actuellement, dont les pilotes au nombre de 430 en particulier. À noter que ces derniers n’ont reçu que 62 % de leur salaire par mois depuis la suspension des activités d’Air Algérie. Selon le porte-parole du syndicat, la réunion du SPLA aura aussi pour but de définir des moyens d’action que la société mettra en œuvre afin de faire face aux compagnies étrangères, qui peuvent désormais reprendre leurs activités sous certaines conditions.

Quelques solutions envisagées pour améliorer la situation financière d’Air Algérie

Cette même source affirme qu’il existe différentes solutions pouvant sortir la compagnie nationale de transport aérien du gouffre dans lequel elle est tombée depuis quelques mois déjà. Selon leur porte-parole, il s’agit, en premier temps, du transport de marchandise auquel 05 (cinq) avions de leur compagnie seront consacrés.

Le conseil syndical se concentrera autant sur le cas des pilotes professionnels , qui ont perdu à peu près 30 % de leur salaire depuis la suspension des vols et la fermeture des frontières. À savoir, qu’avant la situation de crise, ils avaient l’habitude de s’assurer 3 vols par mois en moyenne.

Pour combler les pertes occasionnées par Air Algérie depuis plus de 13 mois, le SPLA compte aussi évoquer, durant cette rencontre à l’UGTA, l’organisation des vols nationaux.

Mis à part cela, le porte-parole du syndicat des pilotes de ligne algériens insiste sur le fait de mettre en évidence la préparation pour la reprise des vols internationaux lors de leur réunion au sein de l’Union Général des Travailleurs Algériens. Enfin, ce même responsable déclare qu’Air Algérie devrait limiter ses dépenses, notamment les dépenses relatives aux entreprises de manutention.

Auteur de l'article

A Nora

Journaliste, responsable éditoriale, Nora s’intéresse de prêt à l’actualité algérienne.