Algérie dans le top 5 des puissances économiques en Afrique

On vous dévoile les chiffres et les prévisions du FMI

Submergée par des situations sanitaires alarmantes, l’Algérie n’a pas que de mauvaises nouvelles. Sur le plan économique, ce pays de l’Afrique du Nord a de quoi faire le bonheur des dirigeants et de la population algérienne. Découvrez !

L’Algérie devance le Maroc dans le classement africain

Le Fonds monétaire international (FMI) a récemment mis au grand jour les statistiques concernant la puissance économique du continent africain. Les études de cet organisme international ont révélé que l’Algérie figure parmi les puissances économiques de l’Afrique.

En effet, ce pays détient la quatrième place du classement africain pour cette année 2022, et la 55ème place sur le plan international. Ce rang lui est attribué en raison de l’économie algérienne qui a connu une augmentation par rapport à l’année dernière. Elle est passée de 163,8 milliards de dollars à 168,2 milliards de dollars.

Même si les chiffres affichent un accroissement peu notable, cela lui a permis de devancer le Maroc qui présente une économie de 132,6 milliards de dollars. Les deux premières places sont occupées par le Nigéria avec 555,3 milliards de dollars, l’Égypte avec 438,3 milliards de dollars.

Une prévision optimiste du FMI

Le média Awras a souligné que l’économie de l’Algérie fut marquée par les effets du Covid-19. Il est important de savoir que l’Algérie fait partie des pays africains qui enregistrent un grand nombre de cas. D’autant plus qu’en 2020, ce pays a fait face à des chocs pétroliers.

Cependant, le FMI reste optimiste et pense que l’économie algérienne va se remettre. Cet organisme explique sa prévision par le fait que les autorités compétentes ont de suite pris en charge les mesures nécessaires pour maitriser la situation épidémiologique du pays et assurer la gestion de la crise sociale.

Toutes ces solutions ont offert la possibilité de limiter les impacts sur l’économie de l’Algérie et lui ont permis de garder une place dans les 5 premières puissances économiques du continent africain.