« Algérie Française » – Des propos négationnistes font scandales à l’assemblée nationale en France

L’Assemblée nationale française a mal commencé. Le discours de la première séance de la seizième législature par le doyen des députés José Gonzalez n’a pas fait l’unanimité.

L’allocution de José Gonzalez

José Gonzalez qui est le doyen des députés à 79 ans, s’est exprimé concernant de sa nostalgie de l’Algérie Française ainsi que des rapatriés de 1962. Cela a causé une polémique au niveau de l’Assemblée. Pour rappel, José Gonzalez est originaire d’Oran. Depuis 50 ans, il est un militant du Front National créé par Jean-Marie Le Pen. Aujourd’hui, le FN est devenu le Rassemblement National qui compte 89 députés.

Ce dernier a d’ailleurs été très touché par son allocution, en le félicitant il a aussi invité Gonzalez à épingler la flamme d’or qui est le plus important titre honorifique du parti Le Pen.

La réaction de la gauche

Les députés de gauche ont été indignés face à ce discours, car en évoquant l’Algérie Française, beaucoup se rappellent l’implication de l’OAS. L’OAS ou Organisation Armée Secrète fondée en 1962 devait attaquer le FLN, les structures gouvernementales et militaires françaises. Elle a aussi défendu l’Algérie Française et a causé la mort de plus de 2000 personnes en Algérie et un peu moins d’une centaine en France.

➡️ A lire aussi :  Cheba Kheira : Désespérée, c'est en larmes que la chanteuse appelle à l'aide depuis la France

Le député de la gauche Alexis Corbière accuse José Gonzalez de faire du négationnisme historique en minimisant la gravité des faits. Il trouve inacceptable que l’Assemblée Nationale puisse être présidée par une personne qui semble avoir de la nostalgie pour une période qui a été difficile pour la France.

Sébastien Jumel du parti communiste, Thomas Portes, Aurélie Trouvé, députés de la Nupes, Marion Beauvalt, Sabrina Sebahai députée des verts sont, eux aussi, choqué et expriment leur dégoût par rapport à la situation. Pour eux, il est triste et grave que cette 16ᵉ législature puisse débuter de cette manière.

Perpignan : Capitale des Français d’Algérie

Le Maire de Perpignan qui est aussi du Rassemblement National organise depuis quelques jours un événement rendant hommages aux actions coloniales et à l’OAS. À l’époque, ils agissaient contre l’indépendance de l’Algérie. Il déclare Perpignan comme étant la « Capitale des Français d’Algérie ».

Le discours du député José Gonzalez est alors perçu comme de la provocation, car l’Algérie célèbrera bientôt ses 60 ans d’Indépendance.