Algérie : Le Ministre de la Santé affirme que la situation sanitaire se stabilise

Des nouvelles encourageantes !

Benbouzid

Le 25 janvier de cette année courante, le nombre de cas positif recensé en Algérie a atteint les 2521. Depuis, les chiffres ont régressé et maintiennent leur stabilité. Le Ministre de la Santé a évoqué la lutte anti-covid durant une réunion d’évaluation.

Amélioration fulgurante de la situation

Lors de cette rencontre, M.Benbouzid a affirmé que « la situation épidémiologique de la quatrième vague a atteint son pic le 25 janvier dernier, avec 2521 cas enregistrés et 6000 hospitalisations ».

Il a poursuivi en disant que : « Nous maintenons la lutte et la riposte anti-Covid (…) Le nombre moyen de nouveaux cas est de 400. La situation se stabilise ».

Il a également affirmé la réduction du nombre d’hospitalisations à 50 % avant d’ajouter qu’« Au CHU de Mustapha, on vient de nous indiquer qu’en trois jours, il y a eu zéro hospitalisation ».

Selon lui, «  les autres activités courantes, hors Covid, vont reprendre, tout en gardant une vigilance. »

Personnes portant un cache-bouche

Algérie bien préparée à la quatrième vague

La troisième vague du Covid-19 était lourde de conséquences pour l’Algérie. Une raison qui explique pourquoi le pays a redoublé d’efforts pour la quatrième vague. Pour preuve, « Nous avons préparé les lits, les médicaments, les scanners et l’oxygène. Nous n’avons manqué de rien.

Cette quatrième vague a été moins virulente. Mais nous étions préparés. » d’après Abderrahmane Benbouzid. Le ministre de la Santé a insisté sur le fait que des réunions hebdomadaires par visioconférence ont eu lieu pour détecter l’évolution de l’épidémie.

Les 400 directeurs présents : « nous donnaient des informations au sujet de la situation dans les différentes villes : Bejaia, Sétif, Constantine, Tizi-Ouzou, etc. »

Le variant Delta a fait ravage dans le pays

Malgré l’évolution actuelle de la situation épidémiologique en Algérie, M.Benbouzid ne cache pas son inquiétude. En effet, « nous constatons que le nombre de décès reste élevé » a-t-il souligné.

➡️ A lire aussi :  Les étudiants algériens en France vivent l'enfer avec cette rentrée universitaire 2022

« Tous les malades admis en réanimation ont été contaminés par le variant Delta » avoue-t-il tout en précisant que ce séquençage a été réalisé à l’hôpital de Beni Messous.

4ème vague

Durant la lutte : « Nous avons eu des médicaments au niveau de la PCH, ce qui nous a permis de les donner aux hôpitaux. ».