Algérie – Montréal : Tout ce qu’il faut savoir sur les mesures à respecter

Algérie - Montréal : Tout ce qu'il faut savoir sur les mesures à respecter

Les voyages provenant de l’Algérie vers Montréal ont fait l’objet de certaines modifications. Le Consulat général de l’Algérie à Montréal publie les nouvelles réglementations.

Des mesures restrictives doivent être respectées et vérifiées à partir des aéroports algériens.

Des changements suite à des cas de coronavirus

De nouveaux cas de covid-19 ont été répertoriés récemment. Par conséquent, des mesures ont dû être prises au niveau du territoire algérien. Les voyageurs qui prévoient de se rendre au Canada doivent avoir un pass vaccinal complet datant de 9 mois au maximum.

Cela concerne les ressortissants algériens et tous les étrangers. Il faudra également se soumettre à un test PCR de moins de 72 heures. A noter que ces conditions doivent être réunies avant le départ.

Algérie - Montréal
Par ailleurs, il est possible que les passagers soient soumis à un test moléculaire aléatoire dès leur entrée au Canada. S’il existe toutefois des passagers non-vaccinés, ils ne pourront évidemment pas entrer sur le territoire. Ils pourront par contre transiter par le Canada avant de rejoindre un autre territoire. Cependant, leur titre de voyage doit être valide et ils ne doivent pas quitter la zone de transit.

Beaucoup de refus de visas vers le Canada

Un grand nombre d’algériens se rendent aux Canada pour y poursuivre leurs études. Beaucoup finissent aussi par s’y établir pour de bon. Pourtant, depuis 5 ans, le nombre de visas d’études refusés vers le Canada ne cesse d’augmenter. Les chiffres ont été si importants que cela a amené les autorités algériennes à réagir.

Une commission parlementaire a alors envoyé un rapport à l’IRCC ou Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. Elle souhaite avoir des précisions concernant les restrictions d’octroi de permis d’études au Canada.

Il ne s’agit pas seulement de l’Algérie, car il se trouve que 80% des demandes de visas d’études en provenance de l’Afrique sont refusées. Ce qui n’est pas le cas des étudiants européens.

➡️ A lire aussi :  Une grande usine de recyclage bientôt en service en Algérie – Y aura-t-il enfin moins de plastique dans la nature ?