Algérie : Vers une autonomie en matière d’hydrocarbures ?

C’est ce que Sonatrach explique à partir de son bilan 2021

Sonatrach, le plus grand groupe industriel du pays a publié ses chiffres de 2021. Une année qui a été marquée par plusieurs bouleversements apportés par le COVID-19.

Cependant, la publication semble indiquer une évolution vers l’autonomie en matière d’hydrocarbures en plus de quelques chiffres encourageants.

Le bilan du Sonatrach

Le groupe a dévoilé des chiffres encourageants sur la situation économique de l’Algérie. L’augmentation du prix du pétrole a beaucoup contribué à la bonne performance de Sonatrach.

Cela lui a permis de revoir à la hausse sa production d’hydrocarbures en passant de 175,9 millions de tonnes en 2020 à 185,2 millions de tonnes l’année dernière.

Sonatrach

Sonatrach a ajouté que les raffineries du pays ont produit 27,9 millions de tonnes en 2021. Ce chiffre représente une hausse de 1,1 million de tonnes par rapport à l’année d’avant.

De son côté, l’exportation de pétrole a largement augmenté en passant de 80,5 millions de tonnes en 2020 à 95 millions de tonnes en 2021.

Un pas de plus vers l’autonomie

En plus de l’augmentation de la production, le groupe a surtout fait savoir la baisse des importations de carburants. Selon Sonatrach, le pays est maintenant autosuffisant en matière d’essence et de diesel.

Les importations de produits issus du pétrole ont baissé de 70 % en un an en passant de 859 000 tonnes en 2020 à 255 000 tonnes l’année dernière.

D’autres bonnes nouvelles

Sonatrach a aussi communiqué des informations encourageantes sur la production d’hydrocarbures. Le plus grand groupe industriel d’Algérie arrive désormais à couvrir la consommation du pays en pétrole avec 64 millions de tonnes en 2021.

Du côté du gaz naturel liquéfié, Sonatrach a enregistré une croissance de 14 % pour sa production annuelle en passant de 23,1 millions de m3 à 26,3 millions de m3.