Augmentation des salaires, allocation chômage : Abdelmadjid Tebboune donne des nouvelles rassurantes

Abdelmadjid Tebboune donne des nouvelles rassurantes

La dernière rencontre Gouvernement Walis s’est tenue au Palais des Nations, samedi et dimanche derniers . Axée sur la thématique de la « Promotion de l’économie nationale et développement local », la conférence s’est beaucoup penchée sur les questions d’ordre économique mais également sur des initiatives de réforme juridique .

La rencontre a réuni le Président de la République Abdelmadjid Tebboune, des membres du Gouvernement, des autorités administratives au niveau des wilayas, des représentants de l’Assemblée populaire nationale et du Conseil de la Nation, etc.

A l’issue des débats, le numéro un de la République a annoncé une bonne nouvelle pour les travailleurs et les bénéficiaires de la protection sociale .

Le président de la République

Une politique de discrimination positive

Durant son discours, le Président Tebboune a informé qu’il y aura une augmentation des salaires, des pensions de retraite et des allocations chômage . Cet amendement sera inscrit dans la loi de finances pour l’année 2023 et sera appliqué dès le commencement de l’exercice budgétaire, c’est-à-dire dès le mois de janvier : « L’économie de l’Algérie commence à se redresser et en 2023, nous allons continuer à mener notre lutte contre l’injustice envers nos concitoyens. »

La révision fera un traitement préférentiel car uniquement les salaires faibles et moyens bénéficieront de cette augmentation. Il est à rappeler que le salaire moyen en Algérie avoisine les 256 euros.

Une réforme fondée sur la santé économique algérienne

Le président de la République a également révélé la raison de cette nouvelle politique sociale . L’économie algérienne est sur la voie de l’expansion, déclare-t-il, et cette situation permet une petite amélioration du salariat et du mécanisme de la protection sociale. En effet, la Banque mondiale a révélé que la conjoncture qui détermine l’état actuel de l’économie algérienne est positive.

Il convient de rappeler que l’Algérie a travaillé depuis longtemps pour une relance économique. Le régime du Président Tebboune juche leur aspiration et ambitionne de faire intégrer l’Algérie dans le BRICs .