Baisse du pouvoir d’achat : le COVID-19 n’est pas le seul à blâmer

D’autres facteurs ont affaibli les Algériens

Le pouvoir d’achat des Algériens a beaucoup baissé et comme dans presque tous les pays, l’urgence sanitaire fait partie des causes. Cependant, il existe d’autres phénomènes qui ont affaibli l’économie et le COVID-19 n’est pas le seul responsable.

Une hausse des matières premières et des frets

Bien avant le déclenchement de l’urgence sanitaire aux quatre coins du monde, d’autres problèmes ont déjà fait leur apparition. Parmi ceux-là, on a pu constater la hausse des matières premières qui contribue à l’augmentation des prix sur les étalages.

Certains produits alimentaires locaux sont fabriqués à partir des composants importés et les opérateurs sont obligés de revoir à la hausse leur tarif.

Après la hausse des matières premières, les frets ont aussi augmenté. Cela contribue aussi à rehausser le tarif des produits de première nécessité au grand dam des consommateurs algériens.

Marchandises

L’augmentation des matières premières et du fret fait partie d’un phénomène qui se fait ressentir au niveau mondial. Les problèmes économiques et sanitaires vont aussi s’ajouter au tableau, ce qui rend le quotidien de l’algérien de plus en plus difficile.

Les problèmes économiques

L’inflation s’est aussi fait ressentir depuis quelque temps. Le dinar algérien est souvent dévalué alors que la production a baissé. En plus de l’inflation et de la baisse de production, les changements climatiques ont également affaibli certains secteurs clés comme l’agriculture.

Selon le Président de l’Association Nationale des Commerçants Algériens (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar, « la politique de subvention de l’État est fausse ».

Boulenouar affirme que le gouvernement doit orienter son soutien vers les consommateurs, mais non vers les producteurs. Il a expliqué que la politique du gouvernement remplit les poches des contrebandiers.

Le responsable a aussi ajouté que certains entrepreneurs utilisent les produits subventionnés dans d’autres fins.