Béjaya : le pain à 15 DA, les autres régions vont-ils suivre ?

L’APOCE demande aux boulangers de ne pas augmenter le prix du pain

L’Organisation nationale chargée de protéger le droit des consommateurs a réagi sur les réseaux sociaux, concernant des boulangers de Béjaya. Ces professionnels du pain ont augmenté le prix de leur marchandise principale à 15 DA, alors que celui-ci est fixé à 10 DA depuis plus de 25 ans.

Les boulangers des autres régions vont-ils suivre l’exemple de leurs confrères de Tizi-Ouzou ?

La demande des boulangers

Pour l’Organisation qui protège les consommateurs, ce que demandent les boulangers, c’est d’augmenter le prix du pain à 80 % de sa valeur actuelle.

En effet, il ne s’agit pas tout simplement d’une hausse de 5 DA, mais cette mesure s’accompagne également d’une diminution du poids légal de sa baguette.

Les ménages situés en bas de l’échelle sociale sont forcément défavorisés dans cette situation, car ils devront payer plus, pour en avoir moins.

Pain

Une vente à perte pour les boulangers

De leur côté, les boulangers algériens plaident une injustice dans le prix actuel de leur produit phare. Celui-ci est resté à la même valeur depuis un quart de siècle, alors que les matières premières utilisées pour la fabrication du pain n’ont pas cessé d’évoluer.

À Béjaya, les baguettes n’ont pas attendu la décision des autorités du commerce pour être affichées à 15 DA. Les vendeurs ont estimé qu’il était temps de ne plus subir de pertes.

Que propose l’APOCE pour résoudre le problème ?

Le représentant des boulangers a déjà déposé une requête auprès des instances gouvernementales, sans doute encore occupée à gérer la pandémie.

Pourtant, le pain est un des produits de consommation les plus achetés par les ménages. L’augmentation de son prix pourrait beaucoup impacter sur les dépenses mensuelles de nombreuses familles algériennes.

L’Organisation invite les professionnels du pain à considérer le pouvoir d’achat des plus faibles avant de prendre une décision. Elle serait prête à aider pour la mise en place de solutions permettant de maintenir le pain à son prix actuel, sans nuire au revenu du boulanger.