Canada : une attente interminable du permis de travail pour les Algériens

Canada une attente interminable du permis de travail pour les Algériens

Le Canada fait partie des pays qui donnent l’occasion aux étrangers de travailler librement et facilement. En effet, le gouvernement s’est rendu compte que les étrangers, dont les Algériens, contribuent fortement au développement économique, raison pour laquelle il a instauré le système d’Entrée Express.

Toutefois, les immigrés doivent se faire délivrer un permis de travail afin de pouvoir s’installer temporairement au Canada et travailler en toute légalité. Cependant, la durée d’attente pour l’obtention de ce permis peut être longue, voire une année.

Une durée de traitement différente pour chaque pays

Canada une attente interminable du permis de travail pour les Angériens

Bien que le Canada laisse une grande opportunité pour les Algériens et les étrangers de se faire une carrière dans le pays, la procédure pour l’obtention d’un permis de travail est assez compliquée. Les entreprises et les opérateurs économiques déplorent et dénoncent la lenteur dans le traitement des dossiers puisqu’ils font d’énormes pertes.

Il est à noter que l’octroi du permis de travail au Canada est effectué par le service de l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada ou IRCC. L’organisme a tenu à faire savoir sur son site que la durée de traitement varie d’un pays à un autre, privilégiant ainsi les ressortissants de certains.

Canada : une attente interminable du permis de travail pour les Angériens

En principe, le temps pour le traitement d’un dossier est de 6 mois au moins à compter de la date du dépôt de la demande. Cependant, les ressortissants algériens doivent attendre plus d’une année pour avoir leur permis.

Une durée plus longue pour les Algériens

L’IRCC a fait savoir que le temps d’attente pour les candidats originaires des Etats du Golfe Persique varie entre 58 et 79 semaines, soit environ une année et demie.

➡️ A lire aussi :  La CNAS contre certaines entreprises – Découvrez les causes !

Cependant, certains candidats ont trouvé un moyen d’accélérer la procédure, et ce en déposant leur demande dans un pays Européen, de l’espace Schengen.