Cinéma : le Fdatic a soutenu 139 films algériens

Cinéma : le Fdatic a soutenu 139 films algériens

Le Fonds de développement de l’art, de la technique et de l’industrie cinématographique vient de rendre public son rapport d’activités. Les dirigeants du Fdatic indiquent que cette structure a soutenu 139 films tous genres confondus depuis sa création en 2015.

Bilan des activités du Fdatic de 2015 à 2020

Les dirigeants du Fdatic ont tenu une conférence de presse au Palais de la culture ce jeudi 8 avril 2021. Le rapport d’activités résume les aides attribuées depuis sa création en 2015 jusqu’à la nomination de son actuelle commission de lecture en juin 2020. Cette rencontre avec les médias à Alger fut également l’occasion pour le ministère de tutelle de défendre le bilan sur 5 années d’existence du Fonds. Son directeur de développement et de la promotion annonce que la liste des 139 films comprend des courts et longs métrages. Missoum Laroussi précise que des documentaires figurent aussi parmi les projets cinématographiques soutenus.

Plusieurs genres cinématographiques financés par le Fonds

La rencontre avec la presse avait pour objectif d’éclairer les professionnels de l’industrie cinématographique sur les activités du Fdatic. Les conférenciers ont tenu à jouer la transparence sur les aides attribuées aux bénéficiaires. Ainsi, le fonds national a donné le coup de pouce à 74 longs-métrages. Quelque 32 films courts et 33 documentaires ont également joui de l’appui de cette structure. La commission de lecture se penche sur le scénario avant d’octroyer ou non le financement souhaité. Cet organe de décision est présidé par Mohamed Harzoli depuis juin 2020. Le chairman a tenu à préciser que sa contribution va au-delà de la consultation du script.

➡️ A lire aussi :  Un Algérien condamné pour un mariage blanc en France

L’aide intervient à différents niveaux

Le Fonds de développement de l’art, de la technique et de l’industrie cinématographique offre 5 types d’aide distincts. Il commence son appui à l’écriture du scénario. 4 longs-métrages ont pu jouir de cette aide depuis juin 2020. Le soutien de la commission de lecture peut être attribué à la production comme ce fut le cas de 24 films pendant la même période. Les bénéficiaires pourront se faire épauler pendant l’exploitation de l’œuvre cinématographique. Puis, les financements en faveur de l’équipement et la modernisation du septième art algérien figurent aussi dans les missions du Fdatic. L’équipe de Mohamed Harzoli peut émettre sa réserve si elle estime que des améliorations pourront être apportées sur le script ou au niveau de la réalisation.

Des changements majeurs sont en vue

Lors de sa conférence de presse, le Fdatic informe que des réformes sont en train de s’opérer en son sein. Il s’agit surtout de changement de stratégie en faveur du cinéma algérien. À ce titre, le Fonds d’aides au septième art a lancé une vaste campagne de recrutement. Cet appel à candidatures entre dans le cadre de la refonte du règlement intérieur de la commission de lecture. Les intéressés pourront encore postuler jusqu’en septembre 2021. Concernant des rumeurs sur la dissolution du Fdatic, les responsables de la structure ont rassuré que ce ne sera pas le cas, même si un changement de statut juridique peut arriver. Attendre et voir.

🏙️​ Les 10 choses incontourn...
🏙️​ Les 10 choses incontournables à faire à Oran !​🏖️​