Comment acheter sans apport ?

64
immobilier, France immobilier, acheter sans apport
immobilier, France immobilier, acheter sans apport

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, on n’a pas forcément besoin d’un capital important pour investir dans l’immobilier ; il est possible d’acheter sans apport et sans argent de côté. Voici quelques explications qui devraient vous rassurer si vous avez un projet d’achat de bien immobilier et que votre épargne n’est pas encore importante.

L’apport personnel

Comme souligné plus haut, si vous envisagez d’acheter une maison ou un appartement et que vous avez besoin d’un prêt immobilier, il faudra prouver votre capacité de remboursement de solvabilité. Pour cela, les banques ont besoin de certains détails tels que votre profession, vos revenus, vos capacités à épargner et votre apport personnel. Ce dernier, un atout et une obligation pour certaines banques, a pour objectif de justifier de votre capacité à épargner au quotidien ; autrement dit la manière dont vous gérez de façon autonome et indépendante vos dépenses.

On parle généralement d’apport personnel quand la banque décide de financer à 100 % un bien immobilier en réclamant du requérant un apport de 10 %. Il est dédié à la prise en charge des différents frais annexes de l’achat dudit bien comme les frais de dossier, d’agence, de notaire… Pour en savoir plus sur la composition d’un apport personnel, nous vous recommandons cet article du portail ilv-edition.com intitulé « Que veut dire apport sans condition ? »

Emprunter sans apport

Comme vous l’aurez certainement déjà compris, acheter un bien immobilier sans apport personnel revient à obtenir de la banque un prêt à 110 %. C’est donc à elle de financer l’intégralité des frais, y compris les frais annexes. Eh oui, c’est de plus en plus fréquent de voir des établissements financiers prendre plus de risques en octroyant du crédit sans exiger un apport personnel. Mais, il faudra qu’ils aient en retour des garanties sérieuses.

Dans ce cas, la banque cherchera à déterminer le profil à risque du client, sa capacité à rembourser le prêt qui lui sera accordé ainsi les probables défauts de paiement. Pour y arriver sont pris en compte :

  • l’équilibre professionnel
  • le niveau de revenus et sa régularité
  • le nombre de personnes à charge
  • la situation matrimoniale
  • la capacité d’épargne
  • le taux d’endettement (notez qu’avec un niveau d’endettement supérieur à 30 %, il est quasiment impossible d’obtenir du crédit auprès d’un organisme financier).

Aussi, pour être en mesure d’acheter un bien immobilier sans apport personnel, il faudra se trouver dans l’une des situations propices ci-après :

  • vous avez l’intention d’investir dans l’immobilier locatif et vous cherchez à obtenir un prêt sans apport afin de déduire les intérêts des revenus fonciers, pour la location vide, ou des revenus locatifs, pour la location meublée. Vu que dans ce genre de situation, plus vous empruntez, plus la base imposable diminue, les banques pourront vous faire confiance et vous accompagner.
  • vous avez à votre disposition une épargne importante et votre objectif est de conserver vos placements actuels ; ces fonds sont considérés par les banques comme une garantie supplémentaire de remboursement.
  • vous n’avez pas d’épargne suffisante pour un projet d’achat immobilier, mais vous êtes jeune et votre vie active est en plein amorçage. Il est possible d’obtenir des établissements financiers, un prêt à 110 %, surtout s’il s’agit de votre premier achat immobilier.

En ce qui concerne les banques qui peuvent financer un crédit immobilier sans apport, aujourd’hui cela est possible avec quasiment tous les établissements. Vous devez, à cet effet, prendre le temps de vérifier plusieurs offres afin de comparer plusieurs éléments tels que les taux d’intérêt et la durée du prêt. Cela vous permettra d’obtenir les meilleures conditions.

Quelques solutions pour se constituer un apport personnel

Dans le cas où votre situation ne vous permet pas d’obtenir un crédit sans apport personnel, sachez qu’il existe des aides publiques qui jouent le rôle d’apport. Il est notamment question du Prêt à Taux Zéro (PTZ), le Prêt Epargne Logement (PEL), le Prêt Conventionné ou encore les Aides personnalisées au logement.

REVUE GLOBALE
Note
SHARE