Comment déchiffrer son bulletin de salaire ?

Nombreux sont les Algériens qui s’y perdent encore…

Bulletin de salaire

Salaire de base, salaire brut et net, le bulletin de paie comporte plusieurs éléments qui détaillent la somme reçu mensuellement. Mais comment les déchiffrer ? Est-ce que les Algériens comprennent tous ces codes ? Selon une enquête, pas tous !

Des termes qui ne sont pas toujours familiers

La fiche de paie ou le bulletin de salaire est un justificatif de paiement remis aux employés par les employeurs en fonction de la périodicité de paiement établie.

Elle peut être fournie par voie postale ou électronique et son établissement est encadré par la loi. Ainsi, plusieurs mentions obligatoires doivent s’y trouver.

Elle est divisée en plusieurs parties depuis le salaire de base au net à payer. À ce sujet, la chaîne de TV Ennhar a procédé à une petite enquête auprès des salariés dont l’objectif est de savoir si les Algériens sont habitués avec toutes ces rubriques.

Le résultat de l’enquête a démontré que certains opérateurs du monde professionnel ont encore du mal à décrypter leur bulletin de paie et ne savent pas faire la distinction entre salaire de base, salaire brut et salaire net.

Bulletin de salaire

Différence entre salaire de base, brut et net

Nous allons maintenant nous pencher sur la clarification de ces trois termes assez techniques. Commençons par le salaire de base. C’est la rémunération précisée dans le contrat de travail.

Il s’agit donc du salaire fixé entre l’employeur et l’employé, sans qu’il puisse être au-dessous du SMIC du secteur d’activité concerné.

Le salaire brut quant à lui est le total des sommes perçues par le salarié avant la déduction des cotisations fiscales et sociales ainsi que les commissions. On ajoute aussi quelques compléments comme les primes d’ancienneté, de productivité, d’assiduité, des heures supplémentaires, etc.

➡️ A lire aussi :  Réserve d’or : découvrez le classement de l'Algérie parmi les pays arabes et dans le monde

Concernant le salaire net, il désigne la rémunération reçue par le salarié après la soustraction de toutes les cotisations susmentionnées.