Corruption : l’Algérie perd des points et recule de son classement

La Syrie, le Soudan du Sud et la Somalie sont au plus bas de la liste

Transparency International, une organisation non gouvernementale a publié son rapport le 25 janvier sur l’indice de perception de la corruption. L’Algérie a fait marche arrière.

Aucune évolution dans la lutte contre la corruption

Le rapport de cette organisation a affirmé qu’en débit des engagements théoriques, la plupart des pays n’ont réalisé aucun grand progrès pour lutter contre la corruption.

Cette année, le décompte de 27 pays se trouve à un niveau relativement bas. De plus, les droits humains ainsi que la démocratie sont toujours les plus grandes cibles d’attaques dans la majorité des pays du monde.

Corruption en Algérie

L’Algérie a régressé par rapport à l’année dernière

À rappeler qu’en 2020, le pays était à la 104ème place. Cette année, elle a obtenu 33 points. Ce qui la classe à la 117ème place sur 180 selon l’IPC dans le secteur public.

Ce rapport montre donc qu’elle recule de 13 points et se retrouve sur le même rang que l’Égypte, le Népal, la Zambie et les Philippines.

Sachez qu’en Afrique, les Seychelles occupent la meilleure position. Avec un décompte de 70 points, ils se retrouvent au 23ème rang mondial.