Covid 19 Algérie : Variant BA.5 d’Omicron identifié

Covid 19 Algérie : Variant BA.5 d'Omicron identifié

D’après l’interview du Docteur Salim Benteldjoune, le responsable du service Covid-19 au sein de l’hôpital Universitaire de Constantine, on a constaté ces dernières semaines estivales une hausse de contaminations au Covid-19.

En Europe et partout dans le monde, le sous-variant BA.5 d’Omicron fait des ravages. En plus, les symptômes se manifestent généralement la nuit. Pour l’Algérie, découvrons cela dans cet article.

Le docteur Benteldjoune lance l’alerte sur les ondes de radio Constantine

Vendredi dernier, le docteur Salim Benteldjoune est intervenu sur la radio Constantine. Le chef de service responsable du Covid-19 au HU a déclaré que le nouveau variant du Covid-19, BA.5 a été détecté sur le sol algérien.

Notre spécialiste a affirmé que cela fait plus de 30 mois que nous vivons avec le coronavirus. Le dernier variant du virus, Omicron BA.5 est apparu la première fois en Afrique du Sud, puis au Portugal, avant d’atteindre tout le continent européen.

Actuellement, il est arrivé en Algérie.
L’invité de la radio a également noté que la mutation du BA.5 atteint particulièrement les personnes vulnérables, à savoir, les personnes âgées, les non-vaccinés et les malades chroniques.

Selon le docteur Salim Benteldjoune, le premier cas algérien est apparu il y a un mois. Notons que le BA.5 se propage plus vite que les autres variants du coronavirus, mais il est moins virulent.

Les symptômes à surveiller

D’après le même spécialiste, le variant BA.5 a les mêmes signes symptomatiques que les différents types de coronavirus.

Covid-19-Algérie Variant BA.5 d'Omicron identifié

Par contre, le docteur a insisté que le BA.5 présente des symptômes durant la nuit. Trouble du sommeil, maux de gorge et sueurs nocturnes, Il provoque également de la diarrhée et des vomissements.

➡️ A lire aussi :  Djamel Belmadi pète les plombs ! Il ne veut pas discuter de son salaire

Puis, il a expliqué que le BA.5 se soigne parfaitement sans hospitalisation. En effet, il ne reste dans le corps que sur une durée de 7 à 10 jours .Le docteur a réitéré que le respect des gestes barrières et le port de masque reste en vigueur pour atténuer la propagation de ce nouveau variant.