Des Algériens toujours bloqués au port d’Alicante

Des Algériens toujours bloqués au port d'Alicante

Cela fait déjà plusieurs jours que des voyageurs algériens s’impatientent dans la ville portuaire d’Alicante, en Espagne. La nouvelle a été partagée sur les réseaux sociaux par un député algérien. L’objectif étant de leur venir en aide le plus rapidement possible.

Une réouverture des frontières qui vire à l’aventure

Suite à une accalmie sur le plan sanitaire, de nombreux pays ont décidé de rouvrir leurs frontières. Les liaisons entre l’Afrique du Nord et l’Europe ont permis à de nombreuses personnes de rejoindre leurs destinations.

Cependant, les compagnies maritimes et aériennes algériennes ou étrangères ont vendu quasiment la totalité de leurs billets. Les ressortissants algériens vivant en France sont aujourd’hui en difficulté.

Des algérien toujours bloqués au port d'Alicante

Certains ont ainsi décidé de se rendre en Espagne afin de prendre un ferry assurant le trajet Alicante-Oran. Mais une fois arrivés sur place, ils ont été pris au dépourvu.

Les voyageurs ont dû rester sur le quai

Des Algériens toujours bloqués au port d'Alicante

La mésaventure de ces dizaines de voyageurs a débuté le 8 juillet dernier. Ils ont tenté de trouver une place sur le Tariq Ibn Ziyad. Or, les responsables ne leur ont pas permis d’embarquer, car le bateau affichait déjà complet. La situation était plus que sensible et a obligé la sécurité du port à entrer en scène pour sommer les indésirables de quitter les lieux.

Abdelouahab Yagoubi

Depuis lors, ces malchanceux ont été contraints de vivre dans la rue, selon eux, faute de prise en charge. Ils se désolent pourtant d’assister, chaque jour, au départ de navires quasiment vides. Un fait que le député algérien de l’émigration Abdelouahab Yagoubi a confirmé samedi dernier.

➡️ A lire aussi :  Grève des contrôleurs en France avec 55% de vols annulés - Attention aux vols vers l'Algérie sont touchés

L’homme sollicite des aides envers ses compatriotes. Il informe également que la ligne Alger-Naples-Alger permettra à partir du 24 juillet de désengorger le trafic entre l’Europe et son pays.