Digne d’un scénario de la mafia, le port d’Oran a servi à passer 16 millions de dollars illicitement

Une impression de déjà-vu sur ce titre ? Pas étonnant, vous l’aurez sûrement vu dans un film d’action qui passe souvent sur vos écrans.

Découvrez le « qui et quoi du comment » de cette affaire criminel, digne d’un scénario de la mafia.

Une histoire de contrebande et de réseau criminel ?

Vous n’allez pas le croire mais ce 12 juillet 2022, une affaire de contrebande a été dénoncée dans le port Oran. Eh oui, c’est même le parquet général du conseil de la magistrature de Wilaya d’Oran qui a été chargé du dossier. Dix-sept personnes au total ont été retrouvées impliqués dans l’histoire !

Selon les détails de l’affaire, il s’agirait d’un trafic d’argent illégal à l’étranger d’un montant de 16 millions de dollars ! L’affaire remonterait depuis 2017 en commençant avec de faux transports de matériel dentaire infiltrés illégalement en Algérie. Les autorités ont compté au moins trois conteneurs transférant en 40 jours le colis dans plusieurs pays, en passant par la Chine, l’Espagne, et l’Algérie. On affirme par la suite que la destination finale se situait en Espagne, car les fraudes sont envoyées à la ville portuaire d’Alicante de la Costa Blanca.

L’importateur étant fictif, il a fallu l’intervention de la gendarmerie d’Oran et de l’inspection des douanes pour reconnaître les véritables coupables. En effet, les suspects ont exploité le nom d’un jeune inconnu déjà inscrit dans le registre du commerce afin de pouvoir effectuer leur crime. Cela a donc servi de preuves aux autorités pour repérer les fraudes de devises en question vers l’étranger. Les transactions bancaires ont été effectuées dans un établissement non algérien, ce qui a servi de camouflage au trafic.

➡️ A lire aussi :  Crise Algérie - Espagne : Une mesure Espagnole fortement déplorée par ses citoyens

Aussi, la principale source de l’affaire révèle que le propriétaire du registre de commerce était impliqué dans la contrebande en laissant passer 16 millions de dollars, qui est l’équivalent d’environ 2,3 milliards de dinars algériens !