Dossier importation véhicules : Tebboune s’exprime !

Les conditions vont être plus strictes

Le cahier des charges qui régit l’importation de voitures en Algérie a mis un certain temps à être traité. De ce fait, le Président de la République algérienne s’est exprimé et a apporté plus de précisions.

De nouvelles conditions pour les concessionnaires

Le marché automobile en Algérie a été en crise depuis plus de deux ans. Mais l’année en cours risque aussi de subir les mêmes problèmes si aucune solution n’est proposée. Tebboune s’est alors prononcé à ce sujet quant à la résolution du dossier. Il a ainsi accordé un entretien à la presse.

Pendant cette rencontre, le président de la République a dévoilé une date pour déterminer la destinée du marché automobile en Algérie.

Il a mis à l’écart les importations de voitures suivant l’ancien régime. Dans ce contexte, il a annoncé que cette activité sera plus difficile qu’avant. Selon Tebboune, les importateurs doivent dorénavant répondre à un certain nombre de conditions.

Des conditions qui apparaissent dans le cahier des charges en cours de traitement.

Importation voitures

En cours de préparation…

Parmi ces nouvelles conditions, Tebboune a indiqué la disponibilité des locaux et du service après-vente qui va couvrira la plupart des wilayas.

Pendant la même entrevue, le Président de la République s’est également affirmé sur l’industrie automobile en indiquant que les anciennes démarches de montage ont engagé des pertes colossales au pays.

Il a poursuivi en affirmant que le niveau d’intégration était fragile quant aux procédures d’installation de véhicules. Il a même indiqué qu’un ancien opérateur de montage de voiture avait perdu plus de 3 milliards de dollars.

Par ailleurs, il a dévoilé que le cahier des charges concernant l’importation de nouvelles voitures est déjà en cours de préparation. Selon lui, cette affaire sera résolue à la fin du troisième trimestre de cette année.

Il a aussi estimé que ce marché était en chute libre en concluant qu’il faut rapidement se relever pour constituer une véritable industrie automobile.