Economist Intelligence Unit : Indice de qualité de vie 2022 publié – Découvrez la place de l’Algérie dans le classement

Economist Intelligence Unit _ Indice de qualité de vie 2022 publié

Découvrez la place qu’occupe l’Algérie dans le classement des villes où il fait bon vivre. Le résultat va vous choquer.

L’Economist Intelligence Unit a réalisé une étude sur la qualité de vie de centaines de villes à travers le monde. Après la pandémie du Covid-19, quelques positions ont changé. La capitale de l’Algérie figure parmi les pays évalués et le résultat est stupéfiant.

Avant de vous partager le résultat du classement, quelques éclaircissements sur l’évaluation de l’Indice de qualité de vie ou Global Liveability Index.

Economist Intelligence Unit _ Indice de qualité de vie 2022 publié

Selon L’EIU, cet indice est mesuré à partir de 5 critères :

  • La stabilité du pays (25%)
  • L’accès et la qualité des soins de santé (20 %)
  • Les libertés socio-culturelles et l’environnement (politique, judiciaire…) (25 %)
  • La qualité de l’éducation (10 %)
  • Les infrastructures et l’aménagement du territoire (20 %)

Economist Intelligence Unit Indice de qualité de vie 2022 publié

Ainsi, tous ces facteurs sont rassemblés pour établir un indice de satisfaction de la qualité de vie dans la ville concernée. Sur la publication de l’EIU pour cette année 2022, on constate un changement de leader. Vienne, la capitale d’Autriche occupe la 1ère place des villes les plus agréables à vivre.

Sans surprise, les pays en guerre depuis des années déjà, sont en tête de liste des pays les moins plaisants à vivre. On y retrouve, la capitale syrienne, Damas, en 172e et dernière place, précédée par Lagos 171 et Tripoli 170e place.

À la grande surprise, Alger arrive à la 169e place avec un indice de 37,0. La capitale algérienne est classée 4e ville la plus désagréable à vivre. Cette mauvaise performance est causée par l’insécurité, un mauvais accès à des soins de qualité et des infrastructures insuffisantes.

➡️ A lire aussi :  Peut-on cumuler retraite en France et en Algérie ?