Fennecs : Amoura, pas à la taille pour la CAN ? La révélation choquante de Belmadi ! (Video)

Sa réponse pourrait vous surprendre…

Djamel Belmadi et Mohamed El Amoura

Face à la Côte d’Ivoire, l’Algérie était en difficulté dès la première mi-temps. Hormis le souci lié à la qualité désastreuse de la pelouse, le choix des joueurs aurait été pointé du doigt par les supporters.

Où était le jeune attaquant prodige durant tous les matchs ? Pourquoi l’entraineur l’aurait-il écarté au profit des anciens joueurs ? On vous confie tout !

Mohamed El Amoura : le jeune joueur très demandé 

À seulement 21 ans, Mohamed El Amine Amoura se comporte comme un joueur performant et compétent. Il a été repéré facilement avec ses 5 passes décisives durant la saison en Championnat ainsi que ses 15 buts. Depuis, les offres n’ont cessé d’augmenter.

Elles variaient entre les 700 000 euros et 1 million 200 mille euros de la part de deux clubs différents à son ancien club l’ES Sétif. Un avenir assez prometteur pour le joueur en herbe des verts doté d’un excellent sens de l’attaque.

Mohamed El Amoura

C’est donc en toute logique que les fans des Fennecs se posent des questions sur son absence durant la CAN 2021. Nombreux sont ceux qui pensent qu’il aurait pu changer la donne face à la défaite écrasante contre la Côte d’Ivoire.

Toutefois, le sélectionneur Djamel Belmadi met les points sur les I en partageant son avis sur le sujet !

L’attaquant Amoura : une entrée trop précoce pour un affrontement d’envergure !

La présence d’Amoura lors des différentes rencontres de l’Algérie à la CAN était très demandée, notamment par le grand public. Malheureusement, le sélectionneur Djamel Belmadi voit les choses différemment.

Durant une conférence de presse, il a effectué une révélation fracassante par rapport à son point de vue sur le fils de Jilel. Selon ses dires, ce dernier « ne peut pas être invoqué directement dans une compétition de la taille de la Coupe d’Afrique des Nations ».

➡️ A lire aussi :  Match amical Algérie - France : Une rencontre programmée aux alentours de 2024

Il a poursuivi en précisant qu’il « doit grandir petit à petit avant d’obtenir une place dans l’équipe nationale ». En clair, il pense que contrairement à Sebastian Hallar, le joueur Suisse n’est pas encore assez expérimenté dans le domaine.

Ecoutez ses dires à partir de cette vidéo :