Algérie - Voyage et tourisme

Frontières fermées, vols suspendus : La diaspora algérienne maintient la pression

Frontières fermées, vols suspendus : La diaspora algérienne maintient la pression
Melissa . C
Ecrit par Melissa . C

Plusieurs collectifs, représentant la communauté algérienne à l’étranger, interpellent les autorités compétentes sur le calvaire des Algériens bloqués à l’étranger et dénoncent la gestion ambigu des vols et des frontières du pays.

Aucune date de reprise des vols de rapatriement d’Air Algérie

Comme pour beaucoup d’autres pays à travers le monde, l’ouverture des frontières représente un casse-tête pour les gouvernements. À l’instar de l’Algérie, qui entamera bientôt son quatorzième mois de fermeture, suite à la décision du président de la République prise le 17 mars 2020.

La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, qui assurait jusque-là des vols de rapatriement, a vu ses opérations suspendues le 1er mars dernier. Et depuis, aucune date de reprise éventuelle des vols n’a été annoncée. Toutefois, uniquement les compagnies étrangères sont en mesure d’effectuer des vols en Algérie.

D’après certains spécialistes algériens, la réouverture des frontières et la reprise des vols ne peut être envisagée à l’heure actuelle, estimant que le pays a enregistré un retard majeur dans sa campagne de vaccination contre la Covid-19. En effet, le pays recense quelques milliers de personnes seulement ayant reçu le vaccin.

La communauté algérienne à l’étranger monte au créneau

D’autre part, un collectif qui représente la communauté algérienne établie dans divers pays étrangers, a publié un communiqué, le lundi 3 mai 2021 via le forum de la communauté algérienne en Turquie, faisant état de la gestion incompréhensible des frontières du pays par les autorités locales.

À travers ce communiqué, le collectif met en lumière la partialité des autorités concernant les autorisations d’entrée des ressortissants étrangers sur le territoire national via les compagnies aériennes étrangères, tandis que les algériens en sont exclus. Par la même occasion, il déplore l’inactivité de la compagnie Air Algérie depuis près de deux mois.

Concernant les Algériens bloqués à l’étranger, le collectif interpelle les autorités locales sur leurs situations pénibles et incertaines. Ainsi, il exhorte le gouvernement algérien à rétablir les vols et les opérations de rapatriement de la compagnie Air Algérie.

En outre, le collectif réclame la possibilité d’acquérir des billets chez les différentes compagnies étrangères, en vue de regagner l’Algérie. Mais également, il incite les pouvoirs publics à révoquer la contrainte d’obtenir une autorisation spéciale afin de rentrer au pays, la qualifiant, ainsi, d’humiliation envers la communauté algérienne.

Les revendications de la communauté algérienne établie au Qatar

Par ailleurs, la communauté algérienne résidant au Qatar revendique son droit, garanti par la constitution, à revenir en Algérie. D’après un communiqué publié par le journaliste de la chaîne Al Jazeera, Madjid Boutamine, la communauté compte proposer des initiatives adaptées en coopération avec l’ambassade et le gouvernement du pays.

De surcroît, les membres de celle-ci s’engagent à respecter les mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19. Ainsi, ils sont déterminés à se soumettre au test PCR avant et une fois arrivés dans le pays et se consentir à un isolement strict, lorsque la situation l’exige.

À propos de l’autorisation d’entrée dans le pays, le communauté algérienne au Qatar revendique, également, l’annulation de cette contrainte insensée pour les citoyens algériens et sollicite l’appui des autorités compétentes à mettre fin à ce calvaire.

Auteur de l'article

Melissa . C

Melissa . C

Fraîchement diplômée en sciences de la communication et des médias, c'est la voie de la rédaction web et du journalisme qu'a choisi Melissa pour sa carrière. Elle a opté pour la rédaction des articles d'actualité algérienne et internationale.