Inauguration de la route incroyable du Cap à Béjaïa qui reprend vie (images)

L’Algérie renferme de nombreux spots et lieux extraordinaires et formidables. En plus des efforts du gouvernement de rendre certaines régions du pays plus sûres et plus salubres, la population locale contribue également dans l’assainissement de certains endroits. Ce fût le cas de la route du Cap à Béjaïa qui a été rénovée et transformée en un lieu accessible et magnifique.

L’initiative d’entretenir ce lieu historique émane d’un jeune algérien vivant à Tabellout.

La route du Cap à Béjaïa : d’un repère pour les délinquants à un endroit convivial

Cette route du Cap à Béjaïa était réputée pour être un repère pour la délinquance et le voyoutisme. En effet, les voyous et bandits rôdaient souvent dans cette partie de la région. En plus de la saleté qui envahissait les bords de la route, la vente de stupéfiants, drogues et des boissons alcoolisées ainsi que la prostitution étaient des activités courantes dans ce lieu.

Mais ce n’était pas tout le monde qui a eu cette vision, d’autres personnes ont vu le potentiel touristique du spot, et ont décidé d’investir, voire de s’investir, pour rénover le lieu. Effectivement, un jeune algérien du nom de Senoun Mahfoud, a décidé d’exploiter la route du Cap et d’en faire une placette familiale. Par conséquent, la Route du Cap de Béjaïa a connu un nouveau visage et est devenue un endroit très apprécié par la population locale.

La rénovation de la Route du Cap à Béjaïa : un énorme défi pour le jeune algérien

Reconstruire un lieu où la délinquance a régné n’est pas facile. En effet, l’algérien a avoué qu’enlever les délinquants et voyous qui se logeaient dans les lieux a été le défi majeur dans la réalisation du projet puisque ces derniers ont voulu coûte que coûte récupérer l’endroit. Il a même fallu installer une barrière métallique afin que ces personnes ne puissent plus accéder au lieu.

➡️ A lire aussi :  Sonelgaz : Des créances de 170 milliards de dinars à recouvrer - Les communes en défaut de paiement vont-elles subir des coupures ?

Entre autres, le jeune entrepreneur, Mahfoud, a également déclaré que l’idée d’aménager la Route du Cap vient de son ami Sétifien qui lui a proposé d’exploiter le lieu ; et c’est là que son aventure a débuté en déposant une demande pour l’aménagement du spot. De plus, la Route du Cap à Béjaïa a une histoire, parce qu’elle reliait le Béjaïa et le Sétif entre 1864 et 1865.