Indice de développement Humain : la place de l’Algérie dans le monde veut dire beaucoup !

Indice de développement Humain la place de l’Algérie dans le monde veut dire beaucoup

La PNUD a récemment publié les résultats du classement mondial en termes d’indice de développement. Une chose saute aux yeux : les pays africains ont négligé les facteurs de développement de leur pays en raison du Coronavirus. Pourtant, l’Algérie arrive en tête de liste en Afrique du Nord en termes de IDH.

Le classement mondial révélé par la PNUD

La majorité des pays ont connu une baisse concernant l’indice de développement mondial. Il est de 33 % pour les pays avec un IHD « très élevé » et de 61 % pour les pays avec un IHD « élevé ». La tête de liste de ce classement est occupée par la Suisse, en deuxième place, il y a la Norvège et puis l’Islande en troisième position.

Indice de développement Humain la place de l’Algérie dans le monde veut dire beaucoup

Dans la catégorie des IHD « faibles », il y a le Soudan du Sud, le Tchad, le Niger, la République centrafricaine, le Burundi, le Mali, le Mozambique ainsi que le Burkina Faso.

La première place en Afrique est attribuée à l’Île Maurice. Elle est 63e au classement mondial. Tandis que Seychelles occupe la 2e place en Afrique et 72e dans le monde. L’Algérie se trouve à la 3e place dans la catégorie pays africain. Elle est classée 91e sur 191 pays à travers le monde. Ce chiffre démontre à quel point le pays a fait des progrès tant sur l’éducation de la population, que sur le revenu de chaque individu et sur la santé.

Indice de développement Humain la place de l’Algérie dans le monde veut dire beaucoup

Sur l’échelle mondiale, c’est la première fois depuis 32 ans que l’IHD a connu une telle baisse. Durant deux années consécutives, il a chuté pour l’ensemble des pays du monde. Cette baisse a ramené le niveau de développement humain à l’année 2016. Ce qui annule tous les progrès déjà réalisés et éloigne des objectifs de développement à atteindre jusqu’en 2030.

➡️ A lire aussi :  Aadl : de bonnes nouvelles pour les souscripteurs