Insolite : un poteau électrique au milieu de l’autoroute en Algérie ! (vidéo)

Qui l’aurait cru ? Un poteau au milieu de l’autoroute ; ces images datant de 2017 ont fait le tour d’Internet et font toujours l’objet de moquerie. En effet, les automobilistes qui roulaient tranquillement sur l’autoroute près d’Alger ont été étonnés de voir un poteau électrique au beau milieu de la voie expresse.

Évidemment, ils se sont précipités pour prendre des photos et des vidéos montrant et dénonçant cette absurdité installée dans un virage, qui pourrait être meurtrière en cas d’accident. Pour de nombreuses personnes, ces images démontrent la négligence dans la construction de cet ouvrage public.

Le poteau à haute tension vite retiré par les autorités

Cette scène irréaliste s’était produite à 20 km au sud d’Alger sur une autoroute reliant l’Est et l’Ouest du pays. Le tronçon était localisé près de la ville de Baba Ali. Après cette nouvelle, des chaînes de TV, comme Annahar, se sont pressées de rejoindre le lieu afin d’interviewer les automobilistes. En effet, de nombreux conducteurs témoignaient du danger que ce pylône électrique représente pour les usagers de la route.

Face au buzz et aux polémiques créés autour de ce poteau installé au milieu de la route, les autorités locales ainsi que la Sonelgaz s’étaient dépêchées d’enlever le pylône, tout en présentant leur ligne défensive. Effectivement, selon la société nationale de l’électricité et du gaz, le poteau électrique existait bien avant la construction de l’autoroute.

Une autoroute encore fermée

A l’époque, ce tronçon de route était encore en phase de réalisation puisque selon la Direction des Travaux Publics, l’édifice n’avait pas encore été inauguré. Entre autres, d’après la DTP, les automobilistes ont emprunté une autoroute encore fermée. En effet, la DTP niait toute responsabilité liée à cette négligence.

➡️ A lire aussi :  L’Entreprise nationale de promotion immobilière annonce la date de souscription aux Logements LPL ainsi que leurs prix

La Direction se défendait en déclarant que le tronçon n’était pas encore censé être utilisé et ne devait être ouvert qu’une fois le poteau enlevé et les travaux réellement terminés. D’ailleurs, l’organisme a ajouté que des barrières avait été mises en place en vue d’empêcher les automobilistes de passer, mais ces derniers l’ont juste négligé et ont ouvert le passage.