Instabilité des prix des viandes en Algérie, altérités autour des avis des professionnels

Après avoir atteint une forte augmentation, le prix de la viande blanche a récemment connu une baisse. Cette réduction importante, bien qu’elle paraisse assez étonnante, est très réjouissante. Les détails !

Baisse du prix de la viande blanche : une situation un peu étonnante après une certaine flambée

Interrogé à ce sujet, le président des viandes blanches n’a trouvé aucune explication valable. Il affirmait dans sa déclaration à Echourouk qu’il se retrouve gêné de justifier à de nombreuses reprises le phénomène de l’instabilité périodique des prix des viandes blanches.

Il a ajouté qu’il est inadmissible que le kilo du poulet qui était autrefois à la portée des ménages modestes atteigne brusquement les 500 dinars en seulement quelques semaines.

Selon lui, une intervention politique doit être faite, parce qu’il a épuisé tous les moyens possibles pour faire face à une telle situation, aussi compliquée et qui n’avantage personne.

Le SG de l’Union générale des commerçants quant à lui incombe cette instabilité des prix à l’existence des commerces parallèles représentant une issue certaine pour les monopoleurs qui veulent commercialiser leurs produits et mettre en place leur propre loi.

Une baisse des prix des viandes blanches : quelle en est la cause ?

Les tarifs de certains produits de consommation sont maintenus à des niveaux extrêmement élevés. Ce qui met les Algériens à rude épreuve. Pour la première fois après des mois de flambée conséquente, le prix de la viande blanche a baissé sur les marchés.

Il atteint actuellement les 320 dinars le kilo. Une nouvelle qui devrait réjouir les consommateurs. Le responsable a expliqué que cette flambée a atteint les records pour d’autres nombreuses raisons dont la plus évidente est la réduction de production de poulet.

➡️ A lire aussi :  Aprés 129 jours de marche, Mehdi Debbrah arrive en Algérie avec émotions (images)

Heureusement, ces derniers jours, les prix des viandes blanches ont connu une baisse importante, contrairement aux autres produits comme les fruits, les légumes, la farine, etc.

Le fait est qu’aujourd’hui les consommateurs assistent à une véritable abondance dans la production de poussins et que les conditions se sont largement équilibrées.

Les offres sont donc devenues égales aux demandes. Pendant la période actuelle, les prix devront se stabiliser, a ajouté le président de la Chambre nationale des viandes blanches.

Une baisse durable et stable ?

Les prix des viandes blanches pourraient encore connaître une baisse, selon encore le responsable, en particulier avant le mois de Ramadan.

Mais il faut que le gouvernement intervienne pour soutenir au mieux les prix des aliments des volailles, étant un élément capital dans la stabilisation des prix, a-t-il évoqué pendant sa déclaration.

L’importante augmentation des prix de l’alimentation a participé à une diminution des activités chez la plupart des éleveurs, a indiqué le président national.

Selon lui, même les institutions financières n’ont plus accordé des crédits financiers aux éleveurs. Ce qui a conduit à la réduction des placements dans cette filière.

A rappeler que les tarifs avaient connu, les dernières semaines de l’année 2021, une hausse atteignant les 500 dinars par kilo pour le poulet et de 1000 dinars pour la dinde.

Ces prix avaient été d’ailleurs pratiqués dans presque tout le pays. A priori, ces augmentations n’ont épargné aucune région. 

 

Voici les prix pour l’entretien e...
Voici les prix pour l’entretien et la réparation des voitures de luxe en Algérie !