L’eau est-elle potable partout en Algérie ?

La Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger veut rassurer ses consommateurs de la potabilité de l’eau. L’établissement public a ainsi conçu un mécanisme d’informations facilement accessible pour tous ses cocontractants .

Cette mesure mérite une reconnaissance, car depuis longtemps, le peuple Algérien connaît une difficulté non maîtrisée par rapport à l’eau qui alimente leurs foyers.

En 2011, un expert de la Banque mondiale, M. Debele Negwo, a exalté l’Algérie en l’ayant qualifié de « pays exemple », dans la région moyen-orientale, en matière de gestion de l’eau. Cette nouvelle initiative de la SEAAL corrobore avec tous les efforts déjà déployés auparavant.

Avoir une réserve importante en eau : une problématique que l’Etat algérien a toujours pris au sérieux

Une guerre contre la pauvreté hydrique est lancée par l’Etat algérien depuis plus d’une décennie . L’insuffisance d’eau en Algérie, surtout dans la partie Nord, n’est pas engendrée par un consumérisme excessif de la part des usagers, le problème est en fait issu de facteurs d’ordre naturel.

Algérie a connu une forte baisse de la pluviométrie_la sécheresse s’était installée

Au début des années 2000, le pays a connu une forte baisse de la pluviométrie, par ricochet, la sécheresse s’était installée. Parallèlement, la croissance démographique et la multiplication des activités de différents secteurs ont fait que les besoins en ressources hydriques augmentent aussi.

Le défi actuel de la SEAAL : distribuer de l’eau potable

La pénurie d’eau étant vaincue, c’est la distribution d’eau potable qui figure aujourd’hui parmi les politiques publiques élémentaires de l’Algérie. Mettant en œuvre des méthodologies de purification de l’eau, la SEAAL veut également rassurer les usagers de l’efficacité de l’opération et de la potabilité de l’eau.

Elle a mis en place un système d’informations tendant à publier des rapports de résultats d’analyses physico-chimiques et bactériologiques . Ce sont ses pages officielles sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter qui vont tenir lieu de plateformes de publication.

➡️ A lire aussi :  Des avantages fiscaux pour les jeunes proposés par le gouvernement algérien – Voici les détails