La FAF lourdement sanctionnée après la CAN

Plusieurs équipes touchées

La Confédération africaine du Football se montre de plus en plus exigeante, notamment après les récents évènements au stade de Douala. Mécontent par rapport à certains comportements indignés, le responsable a fait tomber les sanctions. Focus!

Des actes intolérables selon la CAF

La fin du match entre la Cote d’ivoire et l’Algérie au Stade Japoma ne s’est pas déroulée comme prévu. Hormis la chute des tenants en titre de la coupe de l’Afrique de Nation, les agissements des supporters ont déçu la CAF.

Cette dernière a notifié que « le nombre de stewards de sécurité était insuffisant pour contrôler le tumulte déclenché par un supporter algérien qui a envahi le terrain » après la rencontre.

La confédération déterminerait ce comportement comme un « envahissement de terrain ». Un motif qui a valu une amende de 5 000 dollars à la Fédération algérienne du Football.

FAF sanctionnée

La Tunisie, la Côte d’Ivoire dans le même panier que l’Algérie

La Tunisie a, quant à elle, eu son lot de surprises. Premièrement, elle devrait s’acquitter d’une somme de 5000 dollars à cause des actes du sélectionneur Mondher Kebaier lors du match contre la Gambie. Pour rappel, ce dernier s’est déplacé sur le terrain alors qu’il n’en avait pas l’autorisation.

Mondher Kebair

Farouk Ben Mustapha va aussi débourser la même somme que la Tunisie. La raison ? Le gardien de but aurait « utilisé un langage vulgaire envers l’arbitre » selon la CAF.

A noter que le sort de Fédération camerounaise de Football est moindre par rapport à celui des deux premiers énoncés. « Pour le manque de sécurité », la confédération africaine du Football lui a transmis un avertissement ainsi qu’« un rappel sévère au strict respect des règles de sécurité ».