La France réduit de 50% l’octroi de Visas aux Algériens : Lamamra donne son avis !

Il accuse « une sélectivité du côté des Français »

Visa pour la France

L’histoire commune entre l’Algérie et la France a toujours suscité des débats interminables. On a vu sur certains médias que la métropole allait diminuer le nombre de visas accordés aux Algériens. Ramtane Lamamra, Ministre des Affaires étrangères de l’État maghrébin, déclare que certains journalistes « amplifient » un peu trop les choses.

Les médias et la réalité des faits

L’immigration algérienne en France a toujours été un thème sensible à cause du passé commun des deux pays. Il y a quelques mois, on pouvait lire la presse française qu’il y aurait une diminution de 50 % d’Algériens qui auront leur visa.

Lamamra déclare que c’est un malentendu. Selon les propres mots du plus haut responsable des affaires étrangères en Algérie, les médias « amplifient hors proportion » les véritables faits.

Ramtane Lamamra

L’Algérie ne protège pas ceux qui enfreignent la loi

Concernant les ressortissants qui sont forcé de quitter l’Etat en raison d’actes criminelles, le Ministre se dit tout à fait d’accord sur le fait qu’aucun pays ne doit protéger ses ressortissants, si ces derniers bafouent la loi dans un autre État.

Il est donc tout à fait normal que certains membres de la diaspora algérienne soient reconduits en dehors des frontières françaises, s’ils ont enfreint les règles.

L’homme du gouvernement dément catégoriquement le fait que l’Algérie ne veut pas accueillir ceux qui se font « reconduire » à cause d’un manquement à la loi.

Les Algériens dans le viseur de la France ?

Lorsque Ramtane Lamamra est entendu sur RFI et France 24, il est clair que les relations franco-algériennes ne sont pas tellement au beau fixe. Ces dernières années, la question sur certaines parties de l’histoire entre les deux pays ne fait pas encore l’unanimité.

➡️ A lire aussi :  Croisières France : une escale sur les magnifiques côtes algériennes

Le chef des diplomates algérien avoue à demi-mot qu’il y aurait une surveillance plus accrue, vis-à-vis de ses compatriotes. Il pointe ainsi la « sélectivité du côté français » qui aurait tendance à viser certains pays plus que d’autres.

Visa pour la France

Notamment, il pense la France devrait être plus compatissant envers les algériens en quête d’emploi. Et surtout qu’il est faux d’affirmer que « l’Algérie refuse de recevoir ses compatriotes qui n’on plus rien à faire en France »