Une « sorcière bédouine » tombe entre les mains de la police

Elle est accompagnée d’un complice

La police algérienne a procédé à l’arrestation d’une sorcière bédouine en ce début de semaine. Bien qu’insolite, cette histoire est belle et bien réelle. Vous trouverez d’ailleurs tous les détails à propos de ce sujet dans cet article !

Accusés de charlatanisme !

Ce dimanche 6 février, les nouvelles sur la capture d’une sorcière bédouine ont été publiées par la sureté de Wilaya de Chlef. Mais, pas seulement. En effet, son complice était également présent sur le lieu lors de l’arrestation.

L’autorité était arrivée au bon moment chez la sexagénaire, à proximité de Aïn Ben Amrane, une agence de transport des voyageurs. Elle a intercepté cette dernière durant la pratique de ses rituels magiques.

Police

Des herbes, des produits chimiques et des potions ont été également retrouvés sur le lieu. Il semblerait que la femme âgée de 66 ans effectue une activité d’escroquerie en persuadant ses clients des pouvoirs uniques qu’elle possède.

Pour cela, elle créait des élixirs et des traitements, qui, selon elle, pouvaient conjurer les mauvais sorts.

Lourde peine contre les deux inculpés

Comme susmentionnée, la sorcière travaille en étroite collaboration avec un assistant. Après leur arrestation, les deux complices étaient immédiatement transmis au commissariat de police. La raison ? Il fallait élaborer un dossier concernant leur activité d’arnaque.

Le procureur de la République a, par la suite, pris le relais pour décider du sort de ces deux individus. Étant définie comme des actes de charlatanisme et d’escroquerie par la loi algérienne, l’activité de ces derniers sera soumise à l’article 372.

Celui-ci indique clairement que la sorcière bédouine pourrait encourir un risque d’emprisonnement pendant une durée de 5 ans. Bien évidemment, son assistant quadragénaire subirait les mêmes sorts que la principale accusée.