La propreté de l’eau du robinet à Alger est remise en question – Est-elle réellement potable ?

La propreté de l'eau du robinet à Alger est remise en question - Est-elle réellement potable ?
Shot of a little girl drinking water directly from the kitchen tap at home

La question se pose concernant la qualité de l’eau du robinet. Est-elle vraiment potable ? N’y aurait-t-il aucun risque si on en boit ? Ce sont les questions que les algériens ne cessent de remuer dans leur tête à la vue des réponses peu fiables des hauts responsables. Découvrez tous les détails dans cette édition du jour, tout y est clarifié !

L’eau venant du robinet attire les doutes et les inquiétudes

La qualité est de rigueur quand il est question d’eau potable ! C’est un fait que personne ne pourra nier actuellement. En effet, au vu des cas de maladies à transmission hydrique durant la saison estivale, il est parfaitement permis de douter de la potabilité de l’eau.

A cet effet, les algériens ne cessent de se plaindre de la qualité de l’eau du robinet. Leur engouement pour les eaux embouteillées en dit long sur leur propre inquiétude. En effet, l’eau du robinet est sujette à des polémiques majeures. Selon les propos de quelques personnes, celui-ci aurait une mauvaise odeur. En sus, elle est blanchâtre ou brune et offre un arrière-goût plutôt désagréable.

Les spécialistes amènent des éclaircissements concernant l’eau du robinet

Les autorités concernées apportent des informations précises sur la qualité de l’eau distribuée à travers les robinets. Elles soulignent que l’eau du robinet fait l’objet d’une analyse minutieuse et spécifique. A cet effet, les analystes concluent que l’eau du robinet est parfaitement buvable. De son côté, l’Organisation Mondiale de la Santé assure que du moment que l’eau peut être consommée sans risque, elle est parfaitement potable.

➡️ A lire aussi :  L'Anglais remplacera-t-il définitivement le Français à l'école ?

Toutefois les citoyens algériens restent dans la méfiance à l’égard du résultat de l’analyse de cette dernière. En effet, l’eau du robinet algérienne n’est pas sujette à un contrôle régulier. Par ailleurs, le respect des normes microbiologiques et chimiques laisse à désirer.