L’Algérie menacé par un confinement ?

Comment le pays compte-t-il limiter les dégâts de la pandémie ?  

Confinement en Algérie

L’hiver s’annonce particulièrement agité pour l’Algérie. L’entrée de nouveaux variants dans le pays a en effet affaibli la population ainsi que les personnels médicaux. Face à ce fléau, l’Algérie pourrait-elle songer à la mise en place des mesures plus strictes ?

Confinement en vue ?

Des bruits se sont récemment propagés sur les dispositifs à mettre en place en Algérie devant la montée des cas positifs. En effet, pour réduire l’ampleur de la contamination, le pays serait parti pour une fermeture des frontières maritimes et aériennes sur une durée totale d’un an.

Selon ces rumeurs, la population aura droit à un confinement total ou partiel par moment, en fonction des situations. Questionné sur le sujet, Riyad Mehyaoui a démenti les rumeurs.

Riyad Mehyaoui

Ce qu’en pense le Pr Riyad Mehyaoui

Face aux conséquences catastrophiques de la pandémie sur le pays, le membre du Comité scientifique n’envisage pas de confinement ni de fermeture des frontières algériennes ou de réduction des vols, du moins pour le moment.

Il a toutefois souligné que le dispositif sanitaire aux frontières est toujours en vigueur.

D’après ses dires, le monde entier traverse actuellement la crise sanitaire du coronavirus. De ce fait, les mesures de restrictions prises ne viendraient pas solutionner le problème. Il faudrait néanmoins mettre en place un protocole sanitaire strict pour y remédier.

Il a continué son entrevue en affirmant que l’Europe adoptait les mêmes principes, tout comme les Anglais. Ces derniers envisageraient même de lever toutes les mesures liées à la pandémie. Étant donné que le virus est inévitable, la seule alternative serait donc de vivre avec.

➡️ A lire aussi :  Aadl : de bonnes nouvelles pour les souscripteurs