Lancement d’une nouvelle organisation patronale nommée « CREA »

Pour réussir ses objectifs, elle compte collaborer avec plusieurs organisations

CREA

Une nouvelle organisation patronale le renouveau économique algérien a vu le jour à Alger samedi dernier. Ce syndicat a pour ambition de répartir à égalité les compétences et les ressources qui entourent le patriotisme économique.

Favoriser la relance industrielle et le renouveau économique

La création du CREA est initiée par 70 membres. Kamel Moula, Président du conseil, a affirmé pendant la cérémonie de lancement que les fils conducteurs de cette organisation sont la complémentarité des compétences et ressources.

Il a d’ailleurs indiqué que la création de cette nouvelle structure a été déterminée après la conférence nationale concernant la relance industrielle en décembre en 2021 et pendant laquelle le Chef d’État a mis l’accent sur la mobilisation de tous les moyens pour dynamiser l’économie nationale.

Il a également ajouté que depuis cette époque, de nombreuses chefs d’entreprises se sont concertées pour trouver un outil de mobilisation efficace des opérateurs économiques.

Unanimement, ils ont choisi l’union pour composer une force d’offre et d’action ayant pour principal objectif le renouveau économique.

CREA

CREA travaillera avec d’autres organisations

Avec une volonté de participer à la relance économique, Moula milite aussi pour lever certains obstacles comme la rupture de relation de confiance entre les autorités publiques, les investisseurs et les entreprises.

Par ailleurs, il estime que le pays a besoin d’infrastructures portuaires et agricoles adaptées pour garantir la sécurité alimentaire et développer l’exportation. En sus, le même responsable a évoqué l’importance de mettre en valeur les ressources nationales.

De plus, selon le même responsable élu pour 3 ans, l’Algérie a besoin d’une économie ambitieuse mettant en diapason les progrès technologiques. Il s’agit également de garantir un mix énergétique compatible aux ressources disponibles.

➡️ A lire aussi :  Cours de change du Dinar Algérien et devise, ce 25 Septembre 2022 (marché parallèle)

Le pays a tout le potentiel nécessaire pour y arriver, a-t-il affirmé. Il nécessite seulement une bonne mobilisation de tous.

Enfin, il a fait savoir que le nouveau syndicat prévoit de coopérer avec d’autres organisations pour livrer des stratégies efficaces, faire face aux difficultés rencontrées par certaines entreprises, accompagner la mutation économique nationale et permettre à tous de retrouver une bonne stabilité économique