Le gouvernement passe à l’action pour faire baisser les prix et améliorer le pouvoir d’achat

Le gouvernement passe à l'action pour faire baisser les prix et améliorer le pouvoir d'achat

Les matières premières ont connu une hausse de prix conséquente ces derniers temps. Favorisée par la pandémie de COVID-19 et par le contexte géopolitique actuel, certains produits se trouvent surenchéris sur le marché national et international.

Ainsi, dans le but de rétablir le pouvoir d’achat des Algériens et réduire les prix, le gouvernement a instauré quelques mesures et a donné de nouvelles instructions.

Contrôler la hausse des prix par la révision des comptes liées aux opérations publiques

En effet, le chef de gouvernement, Aïmene Benabderrahmane, a expliqué que modifier le délai d’exécution ainsi qu’appliquer une exonération d’amendes sur les retards de dédommagements et de résiliations pourrait éventuellement aider à la baisse des prix de certains produits.

aimene-benabde

Bien que la flambée des prix soit due par plusieurs facteurs (nationaux et internationaux), le gouvernement estime que « revoir les factures relatives aux opérations publiques » est primordial. Il importe de remarquer que la montée des prix touche plusieurs secteurs, comme le transport, les travaux publics, l’irrigation et bien d’autres.

Les instructions du Premier Ministre, Benabderrahmane, s’inscrivent dans le cadre de la restauration de l’équilibre économique dans le pays.

Une hausse de prix due à un manque d’approvisionnement

Industrie algérienne

Aïmene Benabderrahmane a mentionné durant son intervention que plusieurs secteurs subissent actuellement les prémisses de la crise sanitaire et politique internationale. En effet, selon lui, le déséquilibre économique en Algérie, entraînant l’ascension des prix, a été causé par un manque d’approvisionnement ainsi que par l’arrêt de production de certaines industries.

Effectivement, aucun développement n’est envisageable dans ces conditions, raison pour laquelle le chef de gouvernement insiste sur le respect des nouvelles instructions. Entre autres, les initiatives visent à diminuer et à lever les interdictions rencontrées par les concessionnaires qui se sont plaints du gel de leur activité dû par la suspension de l’importation automobile.

➡️ A lire aussi :  Montage automobile en Algérie et l’importation de véhicules - Ce que dit le Ministre