Le haussement de l’euro face au dinar algérien durant les saisons d’été et à l’approche du Hadj

Le haussement de l'euro face au dinar algérien durant les saisons d'été et à l'approche du Hadj

L’augmentation de la valeur de l’euro est principalement remarquée durant deux périodes en Algérie. Il s’agit des saisons d’été et de la période du Hadj, durant lesquels un bon nombre d’Algériens partent en voyage à l’extérieur du pays.

La valeur de l’euro face au dinar algérien durant l’été

L’été, la période durant laquelle des étrangers arrivent en Algérie est également le moment, où les étudiants qui poursuivent leurs études à l’étranger reviennent au pays. Toutefois, le nombre personnes, qui rentrent ou visitent le territoire algérien s’avère minime face au nombre d’Algériens qui quittent le pays pour les vacances.

Partir à l’étranger durant les vacances implique la consommation d’une certaine quantité de devise. La somme nécessaire pour chaque voyageur durant ses vacances ou son expédition variera en fonction de sa destination. Durant l’été, plusieurs Algériens décident de partir vers la Tunisie, le Maroc, la France, les Émiraties Arabes Unis… Des départs qui impliquent l’achat de centaines de milliers de devises, qui peut être le dollar, mais surtout l’euro. L’euro sera donc en hausse durant toute la saison d’été parce que plusieurs touristes et vacanciers se rendront sur les sites touristiques européens. En d’autres termes, plus les pays utilisant l’euro seront visités, plus la valeur de l’euro augmentera.

La flambée de l’euro sur le marché noir pendant les saisons d’été

Un rehaussement de la valeur de l’euro est également remarqué sur le marché parallèle durant l’été parce que les marchés officiels de devise accordent une valeur limitée, soit 130 € par touriste. Ainsi, les touristes se voient obligés d’acheter l’euro ou autre devise sur le marché noir afin de compléter leurs allocations.

Le prix de l’euro face au dinar algérien à l’approche du Hadj sur le marché noir

Le Hadj, le cinquième pilier de l’Islam, est également un moment important pour les Algériens. Plusieurs hadjis se déplacent pour se rendre à la Mecque à ce moment afin de participer au pèlerinage. Il a lieu entre le 8 et le 13 du douzième mois de l’année musulmane. Ils ont donc besoin d’acheter ou vendre des devises étrangères pour leur voyage.

En Algérie, on remarque souvent que les bureaux de change officiel sont fermés pour maintes et maintes raisons. Cependant, acheter de la devise s’avère indispensable lors de ce genre de voyage afin pour les achats et les locations nécessaires.

Malgré la fermeture des bureaux de change, le marché noir ou le marché parallèle de devise sera toujours ouvert dans chaque wilaya de l’Algérie, où chaque musulman pourra acheter ou vendre des devises avant de se rendre en Arabie Saoudite.

Plus il y aura de hadjis qui achètent l’euro sur le marché noir, plus sa valeur grimpera vu que la demande augmentera. Alors que pour 20 000 hadjis qui achèteront 600 € chacun par exemple, environ 10 millions d’euro sera échangé sur le marché parallèle des devises. En conséquence, les taux de change augmenteront et par la même occasion, la valeur de l’euro flambera face au dinar algérien.

Written by A Nora

Journaliste, responsable éditoriale, Nora s’intéresse de près à l’actualité algérienne.