Le pain bientôt à 15 DA ?

En Algérie, l’inflation touche presque à tout !

Le pain tient une place importante dans l’alimentation des Algériens de tout âge. Chaque famille a son boulanger habituel. Ces professionnels qui régalent de leur savoir-faire sentent toutefois que leur métier est en danger, car le prix de la production ne cesse de subir une inflation, alors que le prix du produit à la vente ne suit pas le pas.

Une vente à perte pour les boulangers

À la fin de l’année 2021, les observations ont démontré que l’inflation a touché plusieurs produits de consommation courante en Algérie.

Heureusement, le pain n’a pas encore suivi cette tendance, car son prix est resté à 10 DA depuis quelques années. Pourtant, une hausse des matières premières a fait qu’à la sortie du four, une baguette vaut en fait 12 DA.

Pain

En la vendant au prix habituel, le boulanger perd encore 2 DA, et c’est sans compter qu’il doit encore payer le loyer, ses employés et son électricité. En tout cas, ce sont les arguments du porte-parole et président des professionnels du pain. Selon lui, le prix idéal serait dans les 15 DA.

Le prix du pain va-t-il augmenter ?

Un élément aussi primordial dans la vie des Algériens qui voit son prix augmenter à plus de 33 %, ce serait un coup dur pour la population déjà affaiblie par la pandémie.

Mais le fait est que les boulangers y perdent beaucoup, obligeant certains d’entre eux à fermer temporairement boutique, le temps que les choses s’arrangent. Le marché n’est plus viable.

L’aliment est si important au quotidien, que pour décider de sa valeur dans le commerce, il faut la concertation de plusieurs ministres. Les discussions concernent aussi bien le commerce que les finances, en passant par l’agriculture et l’environnement, ainsi que l’industrie et l’énergie.

Le Président de le fédération nationale des boulangers, Kalefat Youcef affirme que « le dossier est actuellement sur le bureau de Premier Ministre ».