Le prix des tests antigéniques pointés du doigt

Ces tests ne seraient pas à la portée de tous

Test antigénique

La crise sanitaire en Algérie connaît ces derniers temps un nombre de contaminations record, par rapport à la troisième vague. Face à cette difficulté, la polémique fait un rebond et certains spécialistes réclament l’accessibilité des tests antigéniques.

Des tests trop cher ?

Pour combattre la propagation du coronavirus, le département de Benbouzid a pris de nombreuses mesures. De même que Premier Ministre ainsi que plusieurs autres secteurs ministériels qui ont avancé d’autres solutions pour mieux se défendre face au virus.

Toutefois, plusieurs fautes sont dénoncées par les citoyens et certains spécialistes, en particulier au sujet des tests de dépistage.

Le dépistage n’est pas à la portée des citoyens en Algérie. Pour un test antigénique, il faut en moyenne 3000 DA et 8000 DA pour le PCR. À cela s’ajoute le coût de traitements onéreux, les analyses et les scanners.

Les laboratoires profitent de la situation

Lors d’un entretien à Canal Algérie, Abderrahmane Benbouzid, le ministère de la Santé, a exprimé qu’on ne peut pas garantir des tests à tout le monde. Selon lui, le fait est que la demande est trop importante. Il a également indiqué que certaines demandes sont incompréhensibles.

Tirant profit de la situation, les laboratoires augmentent abusivement leur marge.

Laboratoire en Algérie

Le ministre en a profité pour affirmer qu’il a déjà signé un décret qui autorise les établissements pharmaceutiques à faire des tests antigéniques. Ce qui représente déjà un grand pas pour le pays où certaines régions n’ont pas de laboratoire.

Mais cela ne suffit pas, selon les professionnels. À cet effet, certains spécialistes comme le président la société d’immunologie en Algérie, Pr Kamel Djenouhat, et le président de la société d’infectiologie, Dr Mohamed Yousi, ont réclamé la gratuité des dépistages.

➡️ A lire aussi :  Coupe du monde 2022 : Nike dévoile les maillots du mondial de certaines sélections

Le même ministre a indiqué qu’en raison de la compétition de prix, les tests antigéniques atteignent actuellement les 1700 DA. Avantageusement que c’est dans le sens convoité.

Selon lui, la nouvelle mesure autorisant les boutiques pharmaceutiques à réaliser des dépistages permettra probablement de faire baisser les prix des tests antigéniques.