Le statut d’auto-entrepreneur bientôt possible en Algérie – Découvrez ses spécificités

Le statut d'auto-entrepreneur bientôt possible en Algérie

De nouveaux horizons s’apprêtent à prendre forme pour les jeunes et les adultes algériens. En effet, le statut d’auto-entrepreneur en cours comporte des spécificités intéressantes pour faciliter l’insertion des professionnels indépendants. Découvrez dans ces quelques lignes toutes les informations intéressantes concernant ce sujet.

Plusieurs avantages accompagnent le nouveau statut d’auto-entrepreneur

Le projet de loi en cours suscite un véritable intérêt auprès des acteurs socio-économiques. Il sied de préciser que l’avant-projet de loi lié au statut d’auto-entrepreneur sera présenté au Conseil des Ministres. Cette grande nouvelle a été décidée au cours d’une réunion hebdomadaire du gouvernement qui s’est tenu mercredi dernier.

réunion gouvernement algérien

Ainsi, l’avant-projet de loi en cours de validation comporte plusieurs volets très intéressants, plus particulièrement la tenue d’une comptabilité simplifiée. Par ailleurs, le nouveau statut permettra de bénéficier d’une couverture sociale et d’un régime fiscal préférentiel.

L’examen de l’avant-projet de loi est en cours

Le premier Ministre a clarifié dans un communiqué que le nouveau projet de loi portant sur le statut d’auto-entrepreneur est en cours de validation. Il convient de préciser que ce nouveau texte le définit comme un exercice à titre individuel d’une activité jugée admissible parmi les listes d’activités éligibles.

Autrement dit, il permettra de définir formellement les activités des professionnels indépendants. Ainsi, ceux dans le domaine du commerce peuvent finalement clamer haut et fort leur activité.

Freelance

Le nouveau statut bénéficiera également aux Freelancers en leur étiquetant le statut de métier formel. Il est important de noter que le métier de freelance prend une allure plutôt précipitée depuis un certain temps. D’ailleurs, de nombreux jeunes diplômés s’orientent de plus en plus dans ce métier pour concrétiser leur avenir et ce, depuis la pandémie du Covid-19.

Toutefois, ce statut d’auto-entrepreneur exclut les activités réglementées, les professions libérales et également les artisans de son champ d’application.