L’équipe nationale algérienne accusée d’être arrogante, vrai ou faux ?

Depuis un certain temps, les médias n’arrêtent pas de décrire l’arrogance et Djamel Belmadi et son équipe. Ils n’ont manqué aucune occasion de tacler le sélectionneur et ses joueurs après les célèbres nominations ayant précédé leur participation à la CAN. S’agit-il d’une réalité ? Réponse !

L’équipe algérienne minorise-t-elle réellement ses adversaires ?

D’autres ont accusé l’équipe nationale algérienne de sous-estimer les concurrents. Et c’est probablement l’attaque la plus poussée qu’elle a reçue, une équipe qui a toujours fait de son mieux.

On se souvient tous de comment elle a fait vibrer le filet des équipes adverses pendant les précédents matchs. Par exemple, celui de Djibouti avec plus de 10 buts en seulement deux matchs.

De plus, il faut se rappeler que Belmadi a hérité d’une équipe éloignée de son propre terrain. Mais il n’a pas hésité de la changer rapidement en une équipe gagnante et terrifiante qu’aucun autre club africain n’a pu arrêter pendant près de 4 ans et au cours duquel elle n’a goûté qu’aux victoires.

D’ailleurs, un tel exploit n’a nul besoin d’être exhalé. Et la présence de l’équipe algérienne à la seconde place dans la liste des clubs invaincus est réellement un succès qu’aucun autre club arabe ou africain n’a réussi à atteindre dans l’histoire.

D’où vient cette accusation ?

L’entraîneur des « Verts » a dit dans une conférence de presse deux ans de cela qu’il ferait tout pour se qualifier à la Coupe du monde. Il a également indiqué  que son objectif est de remporter le tournoi.

C’est sur ce simple énoncé que les médias voisins ont structuré leurs allégations sur l’arrogance de Belmadi et ses joueurs.

➡️ A lire aussi :  Un ancien joueur international rejoint Madjid Bougherra pour renforcer son staff technique

Prétentieux, manque de capacités…les « Verts » ont reçu toutes les pires insultes après leur défaite face à l’équipe de la Guinée équatoriale. Par ailleurs, il faut se rappeler que ce n’est pas la première fois que les médias tunisiens s’en prennent à l’équipe d’Algérie.

Le sélectionneur connu pour sa franchise a décidé de répondre à ses accusations. Il souligne qu’il n’a aucun complexe de supériorité lorsque son équipe affronte un adversaire. Il a aussi déclaré qu’il travaille incessamment et la série de 35 victoires le prouve.

Les « Verts »sont prétentieux, selon les médias tunisiens

Samir El Wafi est un journaliste tunisien. Il est apprécié pour son sens critique. En effet, il partage ses réactions sans se soucier des ressentis des personnes concernées. Un trait qui peut plaire à certaines personnes, mais pas tout le monde.

Rappelons que le dernier match contre la Sierra Leone s’est achevé sur un match nul. Le journaliste n’avait pas manqué de réagir à ce score. A présent, il estime que le mépris a eu raison de l’équipe algérienne. 

Il qualifie alors le sélectionneur et son équipe d’arrogant. De plus, toujours à travers sa publication sur les réseaux sociaux, il témoigne de son regret quant au manque de détermination des Fennecs.

Le journaliste a alors indiqué que l’équipe nationale algérienne est devenue prétentieuse après son succès en Coupe Arabe. Cependant, il finit par lui solliciter de rapidement se rattraper. 

En analysant simplement les faits, on peut se rendre compte que les accusations n’ont aucun fondement solide à part une simple déclaration sortie du contexte quand le sélectionneur a été interrogé sur ses ambitions.

➡️ A lire aussi :  Riyad Mahrez attaqué par les Algériens - "Il ne faut pas exagérer"

De son côté, les joueurs ont travaillé extrêmement dur dans le but d’honorer leur drapeau national.