Les Burkini et les strings interdits dans le plus grand parc aquatique Algérien Octopus

Octopus est un nouveau parc aquatique situé dans la localité de Tamda en Kabylie. Classé comme étant le plus grand parc aquatique de l’Algérie, son inauguration le mercredi 1er Juin dernier à l’occasion de la journée internationale de l’enfance a fait de nombreux heureux en cette période estivale.

Une infrastructure pouvant accueillir jusqu’à 5000 personnes par jour ; des attractions aquatiques qui feront rêver plus d’un…Ces points positifs devraient faire un excellent buzz pour cette destination idéale pour les familles. Cependant, c’est dans le règlement intérieur d’Octopus que la polémique prend racine !

Octopus : Des interdictions dans le code vestimentaire

L’ouverture au public d’Octopus a été très attendue depuis l’annonce des débuts de travaux il y a 6 ans. Établi sur une superficie de 25.000 m², cette destination de rêve a été réalisée par un investisseur privé et vise les familles de Kabylie et de tout l’Algérie, en plus des touristes, notamment en été.

Malheureusement, on ne parle pas qu’en bien d’Octopus. Les commentaires des internautes sur les prix affichés, 2000 dinars par adulte et 1000 dinars pour les enfants, ne sont pas du tout positifs. Toutefois, ce sont les règlements intérieurs concernant la tenue vestimentaire en baignade qui font le plus polémique.

Le parc interdit le port de tenues vestimentaires à caractère religieux. Les turbans, burqa, niqab, hijab et tchador ne sont pas autorisés. De même que les maillots de bain de type tankini, robe de bain avec jupe et strings ou encore les sous-vêtements en coton et les tenues topless.

Seuls les maillots une pièce ou deux pièces peuvent être portés dans les piscines. Selon les gérants du parc aquatique, ces réglementations permettent de répondre à des mesures d’hygiène, de bienséance et de sécurité des baigneurs.

➡️ A lire aussi :  Crise Algérie-Maroc : Les Marocains souffrent du manque de gaz algérien - Que leur arrive-t-il ?

Des avis divergents et controversés !

La plupart des internautes, notamment des femmes, remet en cause le caractère islamophobe de ce règlement intérieur en faisant référence à la même interdiction des burkini en France. Elles soulignent dans leurs arguments que le parc allait perdre une grande partie de ses clients cibles.

Pourtant, nombreux sont ceux qui encouragent la mise en place de ce règlement. Ils estiment que cela permet de civiliser la société en plus de permettre une meilleure maintenance des piscines.